Rubrique
Tout sur tout

LA REINE ANA NZINGA (1583-1663): "Une figure centrale de l’histoire de l’Afrique"

La reine Nzinga est né à Ngola Kia Samba et Guenguela Cakombe vers 1583 , le père de Nzinga était le souverain des royaumes Ndongo et Matamba le peuple Mbundu, le roi Ngola Kiluanji a permis à Nzinga et à son fils, Ngola Mbandi, d'assister à sa gouvernance du royaume, qui comprenait de nombreux raids de guérilla contre les envahisseurs portugais qui tentaient d'infiltrer le territoire. Ses enfants, en conséquence, ont grandi avec une compréhension aiguë des implications horribles de la colonisation portugaise, qui dépendait de l'esclavage pour étendre sa portée et ses richesses. 

Nzinga apparaît d'abord dans le registre historique en 1622, lorsqu'elle est arrivée à Luanda en tant qu'émissaire pour son frère, le souverain à l'époque. Il avait consacré tous ses efforts et toutes ses forces à éloigner les Portugais des hautes terres à l'est de Luanda. Nzinga était sur le point de révolutionner les relations diplomatiques entre les Portugais et l'Etat Mbundu, elle a saisi son titre avec une grande opposition des factions politiques internes du royaume avec le soutien des guerriers Imbangala qui habitaient les frontières du royaume de Mbundu et avaient exprimé leur hostilité contre les armées Mbundu et portugaises dans le passé.

Elle a également offert l'asile à des esclaves fuyant des territoires portugais, finissant par les recruter comme main-d'œuvre, Nzinga a augmenté sa richesse, ses armées et son pouvoir en bloquant l'accès des Portugais aux routes commerciales d'esclaves et en détournant les esclaves dans Matamba.

Elle a continué à résister aux troupes portugaises jusqu'à la soixantaine et on dit qu'elle porterait des vêtements masculins et mènerait ses armées au combat elle-même. La reine Nzinga était une souveraine  brave n'ayant pas peur de détruire ses ennemis, les Portugais ayant une longue et difficile lutte avec la reine Nzinga ont demandé un traité de paix.

En 1657, à l'âge de 74 ans,la Reine  Nzinga a entamé des pourparlers de paix avec les Portugais, après s'être battu et avoir été usé par des attaques coloniales et des raids d'esclaves pendant des décennies. Après avoir concédé une grande partie de son pouvoir, Nzinga consacra ses efforts à la reconstruction de sa nation déchirée par la guerre.

Après sa mort en 1663, les Portugais perdirent leur plus vaillante opposition et purent accélérer leur occupation coloniale. Nzinga mourrait une mort paisible à l'âge de 80 ans a Matamba.

Aujourd'hui, on se souvient d'elle en Afrique à Angola pour son sens politique et diplomatique, ainsi que pour ses brillantes tactiques militaires. Les récits de sa vie sont souvent romancés, et elle est considérée comme un symbole de la lutte contre l'oppression. 

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.