Rubrique
Actualités

Le gore est un Art - Terrifier (film)

Un clown tueur : déjà vu ?

Vous connaissiez Pennywise, Pogo ou encore le Joker… Oubliez-les : voici Art le clown.

Oui, il s’agit encore de jouer sur le personnage de culture populaire qu’est le tueur aux airs joviales. Il est bien question de porter l’antithèse à son paroxysme jusqu’à, peut-être (mais ne l’espérons pas) vous rendre coulrophobe en jouant avec les codes du burlesque.

Art le Clown est le personnage créé par Damien Leonne en 2011. D’abord dans un cour métrage, il a trouvé ses fans et a pu voir le jour dans Terrifier, un long métrage sorti en 2016 pour la modique somme de 35 000 €. Ce budget minimaliste rend le film d’autant plus méritant !

Terrifier met en scène un décor simpliste : une ville morte un soir d’Halloween, un fast-food et un bâtiment en travaux. Rien de bien extraordinaire dans le traitement des lieux. Et pourtant, il a fait un carton, notamment auprès des amateurs et amatrices de films d’horreur. Parce qu’il s’agit bien d’horreur et non d’épouvante, quoique les deux soient liés ici au point de faire du titre la parfaite synthèse.

Le scénario n'est pas indispensable

C’est vrai, le film ne brille pas par son scenario, puisqu’il n’y en a pas, ou si peu. Il est question de deux amies fêtardes qui, au moment de rentrer chez elles, croisent un type déguisé en clown et portant sur son épaule un étrange et grand sac plastique noir plein.

Evidemment, vous et moi savons déjà ce qu’il va se produire. Ce stalker va s’en prendre à elles, ce n’est pas la surprise du film. D’ailleurs, le prologue prévient déjà que ce type déguisé aime les armes blanches mal lavées.

De même, il n’est pas question d’approfondir une quelconque psychologie de personnage. Art est muet, et c’est a peu près tout ce qu’on sait de lui. On ne voit pas son visage, on ne sait pas où il vit, et encore moins ce qui le motive à faire de la chaire à saucisse avec des inconnus.

Dans sa construction, le film à des airs de short story in medias res : on commence dans le vif du sujet et l’introduction, on a pas le temps pour ça. Autant dire que personne ne s’attachera aux victimes, mais ce n’est pas le but non plus.

Le but, c’est d’ériger le gore au rang d’art. Attendez de voir avec quelle réussite le maquillage et les faibles effets spéciaux ont donné du cachet à cette histoire sans queue ni tête. Là où les slashers des années 80 nous font aujourd’hui mal aux yeux à chaque scène de meurtre dans laquelle le sang rouge ketchup gicle comme d’un geyser, Terrifier fait mal au ventre. Parce qu’il est hyper-réaliste.

Quelques scène pourront marquer votre esprit, si vous n'obstruez pas vos rétines.

Vous aurez probablement peur aussi. Parce que dans son image naïve, sans dire un mot Art est flippant quand il vous cherche pour vous tuer.

Affiche de film de Terrifier 2

Art de retour dans nos salles

Après plus de six ans, alors que Terrifier n’était pas sorti dans les salles de cinéma en France, il est aujourd’hui disponible sur la plateforme de streaming française Shadowz.

Et pour cause, le deuxième opus est sorti aux États-Unis en octobre dernier. Horrifique nouvelle : Terrifier 2 sera également dans nos salles le 11 janvier 2023.

A quoi s’attendre ? A priori, à une fiction toujours aussi déjanté et sanguinnolante avec 200 000 € de budget en plus. Cette fois, on aura le droit à des décors soignés et travaillés, plus de personnages, peut-être et sans doute des effets gores encore plus dévastateurs.

J’ignore quel crédit il faut accorder aux rumeurs qui ont traversé l’Atlantique à propos des cas de vomissement et d’évanouissement au visionnage de ce deuxième long-métrage, mais ce qui est sûr c’est que Terrifier, premier du nom, m’a fait plisser les yeux et dire “Oh…non !”. En tant qu’amatrice de film d’horreur, je crois que ça veut dire que le réalisteur a fait fort.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.