Rubrique
Brèves

Restitution d'œuvres au Nigéria 

Le musée Horniman de Londres a annoncé ce matin restituer 72 artefacts et œuvres pillés en 1897 par le royaume britannique, qui a colonisé le pays.

Une décision “morale et appropriée”

Le Nigéria avait effectué une demande de restitution en janvier dernier, et la présidente des administrateurs du musée Horniman avait déclaré qu’il était évident “que ces objets ont été obtenus par la force, et une consultation externe a confirmé notre point de vue qu'il était à la fois moral et approprié de rendre leur propriété au Nigeria.” Les œuvres rejoindront le musée de Bénin City, où différentes pièces d’art spoliées par les puissances européennes trouveront leur place à des fins d’exposition, de recherches ou d’enseignement. 

Des œuvres grecques bientôt restituées ?

Y figureront les 26 pièces des trésors royaux du royaume d’Abomey, pillées par la France en 1892. Le Horniman possède entre autres des bronzes de Bénin, des objets de cérémonies en laiton et en ivoire, des éventails, des paniers, et une clé du palais du roi. En début d’année, le royaume avait rendu un coq en bronze et une tête de monarque au Nigéria. Depuis plusieurs décennies, la Grèce effectue des demandes similaires au Royaume-Uni pour récupérer des frises du Parthénon et des sculptures d’Athènes datant de 2 500 ans, demande qui avait été refusée par le gouvernement britannique. Le British Museum a récemment assuré être prêt à discuter d’un possible “partage” des œuvres entre la Grèce et le Royaume-Uni.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.