Rubrique
Brèves

Cannes : un policier attaqué à l’arme blanche, la piste terroriste “envisagée”

Un policier a été attaqué à l’arme blanche ce lundi 8 novembre devant le commissariat de Cannes. Selon les premières informations, l’auteur de cette agression aurait indiqué agir “au nom de prophète”. L’homme a ensuite été grièvement atteint par des tirs de riposte selon des sources policières qui envisagent la piste terroriste. "Victime d'un coup de couteau, le policier n'a heureusement pas été blessé physiquement, grâce à son gilet pare-balles", a précisé sur Twitter le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. "La piste terroriste est envisagée", a précisé une source policière à l’AFP.

Les faits se sont déroulés ce matin vers 6h30 devant le commissariat de Cannes. Un homme a ouvert la porte d’une voiture de police et a donné un coup de couteau “au niveau du thorax” à un premier policier. Il a ensuite fait le tour du véhicule pour attaquer “le chef à bord” selon des sources policières. Un autre policier a alors gravement blessé l’auteur de deux tirs de riposte et son pronostic vital est engagé. Deux autres policiers ont été légèrement touchés par des éclats de tirs du collègue, selon ces sources policières. Ces mêmes sources indiquent que l’agresseur est un ressortissant algérien de 37 ans inconnu des services de police et de renseignement. La police judiciaire de Nice a été saisie.

"Je me rends sur place immédiatement ce matin et j'apporte tout mon soutien à la police nationale et à la ville de Cannes", a indiqué sur Twitter Gérald Darmanin. "Tous mes vœux de prompt rétablissement à la policière et aux policiers blessés au commissariat de Cannes lors d'une attaque terroriste", a réagi de son côté Eric Ciotti, candidat à l'investiture LR pour la présidentielle et député des Alpes-Maritimes. "Solidarité et soutien à l'ensemble des policiers du commissariat de Cannes, et particulièrement à la victime de cette attaque. Notre soutien aux forces de l'ordre ne doit jamais faiblir, ils risquent chaque jour leur vie pour protéger la nôtre !", a indiqué pour sa part le président (LR) de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Renaud Muselier. Les maires de Cannes et Nice, David Lisnard et Christian Estrosi ont fait part de leur "soutien" aux forces de l'ordre.

Depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, la France a été victime de 17 attaques islamistes. La dernière remonte au 23 avril 2021 au commissariat de Rambouillet, où un ressortissant tunisien de 36 ans a mortellement poignardé une fonctionnaire du ministère de l'Intérieur. D’un autre côté, 36 attentats ont été déjoués lors de ce quinquennat dont trois en 2021.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.