Rubrique
Brèves

Emmanuel A. a été placé en hôpital psychiatrique

L’homme s’était rendu hier en Vendée à la gendarmerie pour le meurtre d’un prêtre, Olivier Maire. Celui-ci a été retrouvé mort dans son bureau à Saint-Laurent-sur-Sèvre, qui était fermé avec la clé détenue par Emmanuel Abayisenga. Placé en garde-à-vue dans la journée, les autorités annoncent aujourd’hui l’avoir hospitalisé en psychiatrie. Il avait reconnu l’année dernière avoir incendié la cathédrale de Nantes, et avait été placé sous contrôle judiciaire. Il a alors été hébergé par le prêtre montfortain en mai 2021, et l’assistait dans ses fonctions depuis.

Une enquête a été ouverte pour “homicide volontaire”, mais le procureur a jugé que la garde-à-vue était incompatible avec la santé mentale du prévenu. La piste terroriste a été très vite écartée. Après son arrivée en France en 2012, l’homme qui fuyait le Rwanda s’est intégré à la communauté catholique de Nantes, étant lui-même très pieux. Il est décrit comme “courtois et doux”, mais également “désespéré” par sa situation administrative. Selon l’évêque de Luçon, Mgr François Jacolin, “c’était un homme dans une grande détresse psychologique.” Les circonstances du drame ne sont toujours pas connues.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.