Rubrique
Point de vue

ENQUÊTE: Sites de fast-fashion vs. seconde-main, la constante hypocrisie

Vous les avez sûrement déjà vu passer dans votre fil d'actualité sur les réseaux sociaux, ces sites de fast-fashion aux prix très attractifs qui attirent l'œil dès le premier regard. Ayant pris le monopôle des ventes, ces sites sont maintenant décriés par beaucoup et notamment les influenceurs sur les réseaux sociaux. Leur cheval de bataille : privilégier le seconde-main et se tourner vers les friperies ou les applications dédiées, telles que Vinted ou encore Vestiaire Collective.

Des sites attractifs avec les dernières nouveautés.

Si les sites de fast-fashion ont le vent en poupe ces derniers temps, c'est notamment parce qu'ils présentent toujours les dernières nouveautés dans le milieu de la mode à des prix cassés. A défaut de certaines friperies qui, notamment en France, proposent des articles à des prix excessifs, ne perpétuant pas la tradition d'une friperie à des prix très bas. Mathieu, jeune étudiant en histoire témoigne : "Pour moi, très peu de gens peuvent prétendre à s'habiller dans les friperies. Il faut avoir le style adéquat pour ça. Ce qui n'est pas mon cas."

En effet, jusqu'à présent, les friperies étaient très prisées par les adeptes de la mode vintage. Il est très rare, voire impossible de trouver des pièces issues des dernières collections dans les friperies. Cependant, depuis plusieurs années, un nouveau moyen de consommer de la seconde-main a vu le jour, les applications. Les plus connues à ce jour étant Vinted ou encore Vestiaire Collective. Ces nouveaux sites offrent la possibilité aux consommateurs de trouver des pièces un peu plus récentes à des prix un peu plus attractifs qu'en magasin - si on prend la peine de bien chercher -.

Les influenceurs en guerre.

Si pendant des années les influenceurs ont, pour beaucoup, fait la promotion de sites de fast-fashion tels que SheIn ou encore Romwe, aujourd'hui, nombreux sont ceux qui sont entrés en guerre contre ces pratiques. C'est notamment le cas de Louise de la chaîne YouTube @My Better Self. Dans certaines de ses vidéos, la jeune fille analyse les différents sites ainsi que leur processus de fabrication.

Url de la ressource

Vers une remise en question des marques?

Avec la question de l'écologie qui devient de plus en plus difficile à ignorer pour les marques, certaines décident de se tourner vers un mode de consommation "green".  C'est notamment le cas de la marque H&M qui depuis quelques temps propose une collection "Conscious", une collection qui serait fabriquée avec des pièces à 50% issue de matières durables. Alors, technique de communication efficace ou réelle prise de conscience, de nombreuses incertitudes subsistent encore autour de ces pratiques.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.