Rubrique
Brèves

À Hong Kong, 47 militants seront jugés sans jury

Le plus grand procès relatif à la loi sur la sécurité nationale se fera sans jury, selon le ministère de la Justice de Hong Kong. Il s’agit du plus grand procès intenté contre des militants pro-démocratie.

Un procès démesuré et déjà joué d’avance ?

Quarante-sept militants pro-démocratie seront jugés pour “conspiration en vue d’une subversion.” Trois éléments entrent en ligne de compte pour justifier l’absence de jury selon le secrétaire à la justice de la ville, Paul Lam : premièrement, l'implication “d’éléments étrangers” dans l’enquête. Deuxièmement, “la sécurité personnelle des jurés et des membres de leur famille" qui ne pourrait être assurée et "le risque d'influencer le cours de la justice si le procès se déroule avec un jury.” Il s’agit du deuxième procès sans jury depuis la promulgation de la loi sur la sécurité nationale en 2020, qui a majoritairement pour but de faire taire toute contestation en faveur de la démocratie ou contre le régime chinois.

Une élection non officielle

Trois juges ont été désignés pour la tenue du procès par le gouvernement chinois, laissant craindre le pire pour le délibéré. Les 47 accusés proviennent de couches sociales diverses et variées : étudiants, universitaires, syndicalistes, citoyens militants ou encore syndicalistes, tous risquent la perpétuité pour avoir organisé en 2020 une élection officieuse.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.