Rubrique
Brèves

Jamais trois sans quatre : après Renault, Peugeot et Volkswagen, Citroën est mis en examen

Le scandale du Dieselgate n’en finit plus de faire parler de lui. Aujourd’hui, c’est la maison-mère de Citroën qui annonce sa mise en examen pour “tromperie.” En cause, des fraudes internationales aux contrôles anti-pollution des anciennes générations des moteurs diesel. Stellantis explique “Automobiles Citroën SA […] a été mise en examen aujourd’hui par les magistrats instructeurs en raison d’allégations de faits de tromperie portant sur la vente de véhicules diesel Euro 5 intervenue en France entre 2009 et 2015 .Stellantis a notamment informé que son autre filiale Peugeot avait également été mise en examen pour les mêmes raisons hier.

La maison-mère a réitéré n’avoir commis aucune faute, ses filiales étant “fermement convaincues que leurs systèmes de contrôle des émissions répondaient à toutes les exigences applicables à l'époque. Elles continuent aujourd’hui de les respecter, et attendent avec impatience l'occasion de le démontrer.” Elle attend de ses mises en examen qu’on lui donne “la possibilité de se défendre contre des allégations, qui n'ont pas encore été discutées dans le cadre d'une procédure contradictoire.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.