Rubrique
Brèves

Mayenne : disparition inquiétante d’une adolescente de 17 ans

Une adolescente âgée de 17 ans est portée disparue depuis lundi 8 novembre en fin d’après-midi dans le département de la Mayenne. Plus de 120 gendarmes de Mayenne, du Maine-et-Loire et de la Sarthe sont mobilisés pour retrouver la jeune fille. “Le dispositif monte en puissance avec 120 gendarmes en début de matinée", a indiqué à l'AFP la gendarmerie. Pour les épauler, un escadron, un hélicoptère venu de Rennes, une équipe cynophile et encore une brigade fluviale de Nantes ont été mobilisés pour tenter de retrouver l’adolescente. D'après la gendarmerie des Pays-de-la-Loire, le dispositif de recherches montera une nouvelle fois en puissance mardi après-midi et quelque 200 militaires seront déployés.

"La disparition d'une jeune fille de 17 ans a été signalée à la gendarmerie locale hier soir à 18h50, les premières indications fournies précisant qu'elle était partie faire un jogging aux environs de 16h sur la commune de Saint-Brice", a indiqué la procureure de la République de Laval Céline Maigne dans un communiqué. "Ces efforts pour la retrouver sont pour l'heure restés vains", a ajouté la procureure. "Les premiers éléments recueillis, qui doivent désormais être exploités, ne permettent en l'état d'écarter aucune piste", indique la magistrate. "La nécessité de préserver la qualité du travail d'enquête, dans l'intérêt de la jeune fille disparue et de ses proches, me conduit à appeler les personnes souhaitant apporter leur soutien à la famille à ne pas circuler dans la zone des recherches afin de ne pas perturber les investigations".

D'après la radio Europe 1, qui a révélé l'affaire, la jeune fille est partie faire du jogging vers 16H00 lundi mais n'est pas rentrée. Son père, inquiet de ne pas avoir sa fille rentrée aurait entamé de brèves recherches. Il aurait découvert près d'un bois des écouteurs portant des traces de sang, selon la même source. D'après France Bleu Mayenne, la jeune fille était partie courir près de la forêt de Bellebranche, dans le sud-est du département. Cependant, la gendarmerie n’a pas confirmé cette information pour l’heure.

Selon les informations de RTL, un homme aurait été interpellé dans la soirée du 8 novembre et placé en cellule de dégrisement avant d’être entendu par les enquêteurs dans le cadre de l’enquête. L’individu aurait appelé plusieurs fois la gendarmerie afin d’obtenir des informations sur la disparition de la jeune fille. Les gendarmes, considérant ce comportement suspect, se sont rendus à son domicile. L’homme, en état d’ébriété, n’était pas en mesure de répondre et a été interpellé. Rien n’indique, pour l’heure, qu’il ait pu jouer un rôle dans la disparition de l’adolescente. Une conférence de presse se tiendra à 17h depuis le tribunal judiciaire de Laval pour faire un point sur l’enquête.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.