Rubrique
Brèves

Plainte contre Activision Blizzard après le suicide d’une employée harcelée

Le département de l'emploi et du logement équitables de Californie (DFEH) a mené une enquête de deux ans, qui a conduit à une plainte de l’Etat de Californie pour discrimination. La compagnie, créatrice des jeux Warcraft et Diablo, est accusée de ne pas avoir empêché qu’une véritable politique de harcèlement et de sexisme envers ses employées soit mise en place, voire d’avoir nourri une “culture Frat boys.” Entre violences physiques, harcèlement sexuel avec promesses de viols, ou encore une rémunération inégale à compétences égales, l’entreprise risque une injonction pour se conformer. Les femmes représentent 20% de ses employés, mais sont soumises “à des paies plus basses et à des niveaux d'opportunités plus bas” que les hommes. Le rapport indique également que les comportements incriminés induisent “des collaborateurs sous l'emprise de l'alcool et soumettant les employées à un harcèlement sexuel sans la moindre répercussion. (...) Les employés arrivaient fièrement au travail avec la gueule de bois, et les femmes étaient soumises à de nombreux commentaires et avances à caractère sexuel, à des pelotages et à des attouchements non désirés, ainsi qu'à d'autres formes de harcèlement.

Les employés seraient aussi habitués à jouer aux jeux vidéos sur leur temps de travail, “tout en déléguant leurs responsabilités aux femmes salariées, pour discuter de leurs activités sexuelles, parler ouvertement du corps des femmes ou faire des blagues sur le viol.” Une employée subissant un “harcèlement intense s’est suicidée durant un voyage d’affaires, alors que son patron avait emmené des objets sexuels inappropriés et que des photos d’elle dénudée avaient circulé durant le voyage. L’entreprise pourrait devoir rembourser les différences de salaires sur plusieurs années, ainsi que les primes, les heures supplémentaires non payées, les revenus perdus et les bénéfices que les employées auraient dû toucher. Activision nie toutes les accusations, assurant “célébrer la diversité” et que le “tableau dépeint n’est pas celui de l’environnement actuel.”

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.