Rubrique
Brèves

La pandémie profite à l’épargne des Français

Le surplus d’épargne financière des Français s’élevait à 157 milliards d’euros au mois de juin selon les chiffres publiés par la Banque de France ce mardi. Depuis le premier trimestre de l’année 2020 et le début de la pandémie de Covid-19, les ménages ont mis environ 267 milliards de côtés, loin des 111 milliards attendus hors pandémie. "Cette épargne-là est liée au fait qu'il y a certaines dépenses que les ménages auraient faites en temps normal, mais qu'elles ne pouvaient pas faire", a expliqué Olivier Garnier, le directeur général de la Banque de France lors d'une conférence de presse. Cependant, Olivier Garnier l’assure : “le pouvoir d'achat, le revenu disponible des ménages compte tenu de l'inflation, lui n'a pas diminué”.

Le total de l'épargne réglementée des ménages (Constituée des dépôts sur les livrets A, les livrets de développement durable et solidaire (LDDS), les livrets d'épargne populaire (LEP), les plans d'épargne-logement (PEL) et les plans d'épargne populaire (PEP)) a progressé de 5,5 % en 2020, pour atteindre 814 milliards d'euros, soit environ 14 % du patrimoine financier des ménages, un chiffre stable. Les Français privilégient le Livret A puisqu’ils sont 81,5 % à en avoir un à la fin de l’année 2020. L’encours moyen de ses livrets a atteint 5 500 euros, soit une hausse de 400 euros par rapport à l’année 2019. Ce chiffre est à prendre avec des pincettes puisque 13 % des livrets représentent plus de la moitié des encours.

Jules Zolt

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.