Rubrique
Actualités

L'Ever Given est toujours bloqué au Canal de Suez

Selon l’Autorité du Canal de Suez, l’Egypte a perdu entre 12 et 15 millions de dollars par jour lors du blocage du canal par l’Ever-Given. Celui-ci est encore immobilisé, en attendant de trouver une solution financière.

 

L’Ever Given est resté bloqué durant six jours fin mars, dans le Canal de Suez, perturbant ainsi le trafic maritime mondial, mais pas seulement. Ce blocage a aussi eu un coup financier pour l’Egypte, propriétaire du Canal. Celui-ci est évalué entre 12 et 15 millions de dollars par jour de blocage par l’Autorité du Canal de Suez (SCA). Figurant parmi ses principales sources de revenus, le passage a rapporté environ 5,7 milliards de dollars au Caire en 2019-2020.

Le propriétaire japonais du porte-conteneurs a confirmé, mercredi 14 avril, être en négociations avec les autorités égyptiennes, qui lui réclament 900 millions de dollars (environ 750 millions d'euros). Le bateau et sa cargaison de 18 mille conteneurs ayant été saisis, régler cette somme permettrait de le laisser repartir et ainsi finir sa route vers l’Europe.

« l’Egypte n’a commis aucune erreur »

Osama Rabie, chef de la SCA

Ce Lundi soir, le chef de la SCA, Osama Rabie, avait fait état à la télévision publique égyptienne de « négociations » en vue d’obtenir des dédommagements pour le préjudice subi. Selon lui, « l’Egypte n’a commis aucune erreur » dans cet incident, faisant porter la seule responsabilité au navire. « Les négociations se poursuivent, il y a encore beaucoup de points [d’achoppement] avec l’entreprise et l’assurance », à commencer par la « somme », avait affirmé Osama Rabie. Il continue en détaillant : « Le navire panaméen Ever-Given a été saisi en raison du non-paiement de la somme de 900 millions de dollars (…) en vertu d’un jugement rendu par le tribunal économique d’Ismaïlia ». Le montant correspond aux « pertes engendrées par le bateau à la SCA, outre son renflouement et les opérations de maintenance ». Le navire restera donc bloqué dans le lac Amer jusqu’à ce qu’un accord soit réalisé entre l’armateur et le canal de Suez. Le destin du bateau se joue « désormais sur le terrain juridique », a affirmé, mercredi, le porte-parole du propriétaire, Shoei Kisen.

La somme demandée par le SCA est jugée excessive par la compagnie d’assurance de l’armateur qui aurait lui proposé une centaine de millions de dollars. L’équivalent des seuls droits de péage versés en moyenne par les navires traversant le canal en six jours. Une somme « inacceptable » pour le SCA.

 

Antonin Albert

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.