Rubrique
Actualités

Karma, le nouveau moteur de recherches responsable

Karma, pour protéger le vivant

A l’heure où les changements climatiques et l’érosion de la biodiversité devraient être les problèmes de tous les habitants de la Terre, des initiatives pour redistribuer l’argent vertueusement naissent. Un des petits dernier est français et s’appelle Karma. Il s’agit d’un moteur de recherches alternatif au géant Google.

Antoine Maurel et Yann Kandelman en sont les co-fondateurs. Il a vu le jour le 22 mai 2022, au moment de la Journée Mondiale de la biodiversité et pendant la Fête nationale de la Nature.

Pourquoi un nouveau moteur de recherche ?

L’objectif positif de Karma : financer des projets en faveur de la biodiversité et du bien-être animal. C’est pour contrecarrer les conséquences négatives des activités humaines intensives telles que l’agriculture, la pêche, la chasse ou encore l’industrie du transport…

Chaque recherche effectuée génère un don en numéraire, grâce à la publicité, et 50% des bénéfices sont reversés à des organisations non-gouvernementales. Karma privilégie les associations qui utilisent le lobbying, le rachat de terrains et la création de zones de conservation comme moyen d’action et de protection du vivant. Et l'utilisateur a le droit de désigner l’association partenaire qui recevra les dons générés par ses propres recherches.

Meilleur que Google

Karma se veut respectueux de la vie privée ! Contrairement à Google dont tous les outils sont "gratuits" parce qu’il se rémunère en vendant les données des internautes à des tiers, chez Karma, aucun script n’est généré pour enregistrer les recherches ou suivre les utilisateurs dans leur navigation sur le web.

Réapprendre à cohabiter avec le vivant qui nous entoure

Un colibri pour logo

Connaissez-vous l’histoire du colibri ? Alors qu’un incendie ravage la forêt et menace les animaux, ceux-ci prennent tous la fuite, sauf un colibri qui vole en sens inverse. Inconscient ou courageux, il s’apprête à verser les quelques goutes d’eau qu’il a prit dans son bec sur le feu dévastateur. Il sait qu’il ne pourra pas l’éteindre seul, mais il aura fait sa part.

Karma nous invite justement à faire le même geste : nos recherches génèrent peut-être seulement quelques euros par mois pour une association, mais si tout le monde s’y met, alors la somme des dons devient importante et impactante.

Les autres moteurs de recherche solidaires

D’autres ont eu l’idée de contrer Google avant Karma, en voici le résultat :

Ecosia plante des arbres

Aujourd’hui, 15 millions de personnes utilisent Ecosia, le moteur de recherche allemand né en décembre 2009. Ca représente plus de 151 millions d’arbres qui ont été plantés dans plus de 30 pays grâce au 80% de revenus reversés dans ces projets de plantation.

En effectuant des recherches avec Ecosia, on apporte une contribution à la reforestation de notre planète. En plus Ecosia fonctionne à 100% à l’énergie renouvelable et tous les revenus sont reversés pour lutter contre les changements climatiques.

Moteurs de recherches alternatifs à Google

Lilo distribue des gouttes d’eau

Lilo, c’est près de 700 000 utilisateurs mensuels et 4,4 millions d’euros récoltés en 6 ans. Cette entreprise française non lucrative, née en 2015, reverse 50% de ses revenus à des associations sociales et environnementales.

Contrairement à Karma, sur Lilo, chaque association peut s’inscrire librement à partir du moment où elle remplit le formulaire correspondant et qu’elle a un projet concret à mener.

YouCare encourage les bonnes actions

Le moteur de recherches YouCare est français et existe depuis janvier 2019. Il permet à des actions caritatives d’être financées via un engagement citoyen accessible à tous. En deux an elle a récolté 100 000 € pour ses associations partenaires. On compte plus de 130 000 utilisateurs sur YouCare.

Cette société compense ses émissions de CO² en finançant la plantation d’arbres.

A vous d’agir !

Ces moteurs de recherches solidaire sont un moyen gratuit d’aider les associations qui oeuvrent pour rendre la vie meilleure. Des recherches, tout le monde en fait tous les jours. Ne reste plus qu’à choisir votre cause à soutenir.

Et d’ailleurs, vous n’êtes pas obligés de choisir ! Utilisez plusieurs moteurs de recherche sur différents appareils : l’un sur l’ordinateur, l’autre sur le smartphone, un troisième sur la tablette, voire sur la télé connectée, ou la console de salon… Changez d’association bénéficiaire quand vous voulez ou bien soutenez la même toute votre vie.

Toutes ces alternatives à Google chouchoutent vos données privées qui sont cryptées pour ne pas être revendues à un tiers. Pensez-y.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.