Rubrique
Brèves

Algues vertes : la Cour des comptes critique l’action de l’Etat

L’apparition des algues vertes en Bretagne est un phénomène assez récent mais aux conséquences désastreuses. La Cour des comptes a publié aujourd’hui un rapport sur la réponse de l’Etat face à ce désastre écologique. Pour rappel, les algues se forment du fait d’une concentration de nitrates dans les eaux, et l’action gouvernementale semble insuffisante pour enrayer le phénomène. Si en 2010 deux plans d’actions ont été mis en place, la Cour estime que “l’action de l’Etat reste limitée, et que ces plans “ont des objectifs mal définis.” Pour elle, “le manque d’incitations financières adaptées pour faire évoluer les exploitations agricoles, ainsi que les insuffisances de la réglementation et de la politique de contrôle” sont à remettre en question.

Même le montant alloué aux plans d’action est jugé “trop modeste”, et elle reproche au gouvernement de ne pas avoir sensibilisé les filières agroalimentaires sur la question, alors qu’elles produisent le surplus de nitrates conduisant aux algues vertes. Pour eux, cinq points doivent être améliorés, notamment l'extension de “la lutte contre la prolifération des algues vertes au-delà des huit baies bretonnes.” Il faut également “définir des objectifs évaluables et mobiliser les leviers du foncier agricole et des filières agroalimentaires.” Enfin, “redéfinir les leviers incitatifs au changement des pratiques et des systèmes agricoles” reste un indispensable pour la Cour des comptes. 

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.