Rubrique
Brèves

L214 publie une nouvelle enquête sur le traitement des porcs dans un élevage d’Herta

L’association de défense des animaux L214 dénonce les traitements réservés aux porcs dans un élevage de l’Aube fournissant le leader de la charcuterie Herta, à travers une vidéo diffusée mercredi soir. Sur les images, tournées en août et en septembre 2021, selon l’association, un homme est filmé en train de porter une série de coups secs sur le dos d’une truie à l’aide d’un instrument en plastique. Un peu plus tôt, un autre tape la tête de deux porcelets sur le sol pour les mettre à mort, une pratique tolérée si les animaux sont moribonds. Les animaux voient également leur queue coupée, ce qu’il est interdit de pratiquer de manière routinière selon un arrêté du 16 janvier 2003. Leurs dents sont systématiquement coupées à la tenaille et ils sont également castrés à vif par déchirement des tissus, témoigne L214. Si la castration à vif sera définitivement interdite à compter du 31 décembre 2021, le déchirement des tissus est déjà illégal depuis 2001. Parmi les autres infractions, des truies gestantes qui "ne disposent pas d’eau en permanence" ou "des locaux sales et des mangeoires infestées de parasites", note le communiqué de L214.

En plus de porter plainte pour mauvais traitements, L214 a également porté plainte pour tromperie du consommateur. En effet, la marque Herta se prétend pourtant "respectueuse du bien-être animal”Selon L214, l’exploitation appartient à la société Promontval, qui compte près de 20 000 cochons et a obtenu récemment l’autorisation de s’agrandir. Elle est engagée, d’après l’association, dans la “filière Préférence” d’Herta. Dans celle-ci, “nos éleveurs s’engagent à respecter un guide de bonnes pratiques”, souligne sur son site la marque leader de la charcuterie en France.

Dans un communiqué diffusé peu avant que la vidéo ne soit rendue publique, l’entreprise indique avoir été informée “de la publication imminente d’une vidéo à charge contre un élevage de porcs”. Elle indique qu’elle “analysera cette vidéo, dès qu’elle aura accès aux images, et lancera un audit”. “Si des manquements aux règles venaient effectivement à être constatés dans cet élevage, Herta saura en tirer toutes les conséquences”, ajoute le groupe, tout en déplorant “l’acharnement de L214 contre l’élevage”.

Url de la ressource
Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.