Rubrique
Brèves

La Grèce n’avait pas connu une telle canicule depuis 30 ans

Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis est sans appel, il s’agit de “la pire canicule depuis 1987.” Cette année-là, plus d’un milliers de Grecs avaient succombé à la chaleur et aux incendies. Dans certaines régions comme la Thessalie, la température frôle les 45 degrés celsius. Un pic de chaleur est encore attendu pour demain. Un incendie sur l’île de Rhodes et un autre au nord-ouest du Péloponnèse ont déjà réduit 3 000 hectares ce week-end, notamment des oliveraies et des forêts de pins. Si les pompiers ont annoncé aujourd’hui que les deux incendies étaient en régression, ils essayent toujours de les maîtriser.

Aucune victime n’est à déplorer pour l’heure. Le réseau électrique du pays est en surcharge face à cette vague de chaleur, et les températures minimales ne descendront pas sous les 26 degrés cette semaine. A Athènes, le thermomètre affiche 43 degrés. Pour le vice-ministre de la protection civile Nikos Hardalias, il ne s’agit plus de changement climatique mais “de menace climatique.” Il a précisé qu’en 48 heures, le pays avait fait face à “116 incendies”, et a appelé les habitants à limiter leur consommation électrique pour ne pas peser davantage sur le réseau. 

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.