Rubrique
Actualités

Afghanistan : le point sur une journée chaotique

Ces dernières 24 heures, l’Afghanistan est en proie à un chaos qui trouble également la communauté internationale. Retour sur une journée anarchique, entre exil des civils et installation des talibans au pouvoir. Ce matin, trois personnes sont mortes à l’aéroport de Kaboul, où des milliers d’Afghans ont envahi le tarmac pour espérer partir avec les derniers avions américains. Deux Afghans se sont accrochés à l'avion lors de son décollage, et ont été filmées en train de tomber en plein vol.


Les réactions occidentales se succèdent


Le président Emmanuel Macron a annoncé qu’il s’exprimera ce soir aux Français à 20h, après avoir présidé un conseil exceptionnel international sur la situation afghane. Le président Joe Biden fera de même à 19h45. Côté sport, la délégation paralympique afghane a annoncé dans la journée ne pas pouvoir se rendre aux Jeux paralympiques, “à cause de la situation très grave dans laquelle se trouve le pays, tous les aéroports sont fermés et il leur sera impossible de partir pour Tokyo.” L’Allemagne, qui avait quitté le pays il y a plusieurs semaines, envisage déjà de renvoyer des troupes. La chancelière Angela Merkel a déclaré aujourd’hui qu’elle allait demander un mandat au Parlement en ce sens, afin que les soldats allemands assistent l’évacuation des alliés afghans menacés par les talibans. À Kaboul, les commerçants ont d’ores et déjà recouvert les publicités montrant des femmes, alors que des milliers d’entre elles ont pris la fuite. En France, l’évacuation de “plusieurs dizaines de Français et d’alliés afghans” s’organise, et des rotations entre l’aéroport de Kaboul et les Émirats Arabes Unis s’effectuent aujourd’hui. L’hôpital français de Kaboul a réclamé “une seule chose, celle de pouvoir continuer notre travail : pouvoir soigner les gens.” Si la plupart de l’Occident a évacué son personnel d’Afghanistan et fermé les ambassades, ce n’est pas le cas de la Russie, du Royaume-Uni et de la Chine, qui ont décidé de les conserver. La Chine et la Russie ont quant à elles obtenu des garanties quant à la sécurité de leurs ambassades, alors que le gouvernement chinois veut entretenir de “bonnes relations” avec les talibans. En effet, Pékin “respecte le droit du peuple afghan à décider de son propre destin et de son avenir.” Quant à la Russie, celle-ci affirme que la situation en Afghanistan s’est “stabilisée”, avec des talibans qui “assurent l’ordre public.” L’Albanie et le Kosovo se sont dit prêts à accueillir des réfugiés afghans, qui seraient en transition pour les Etats-Unis, tandis que le Canada a mis en place un programme d'accueil pour 20 000 réfugiés. Le directeur de l’ONU Antonio Guterres a appelé le monde à combattre les talibans, pour “supprimer la menace terroriste.”



La solidarité africaine également présente, l’Afghanistan n’a pas dit son dernier mot


En Afrique, le Burkina Faso, le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Libéria, le Niger, la Sierra Leone, le Togo et l’Ouganda ont tous appelé à faciliter l’arrivée des réfugiés dans les pays étrangers, notamment les leurs. Ils ont expliqué dans un communiqué collectif “que compte tenu de la détérioration de la situation sécuritaire, nous soutenons, travaillons à sécuriser et appelons toutes les parties à respecter et à faciliter le départ sûr et ordonné des ressortissants étrangers et des Afghans qui souhaitent quitter le pays. (...) Le peuple afghan mérite de vivre dans la sûreté, la sécurité et la dignité. Nous, au sein de la communauté internationale, sommes prêts à les aider.”
Enfin, le fils du commandant Massoud a appelé les Afghans à la résistance : “la tyrannie triomphe en Afghanistan. La servitude s'installe dans le bruit et la fureur. Nous restons seuls debout. Nous ne céderons jamais. (...) Mes compagnons d'armes et moi allons donner notre sang, avec tous les Afghans libres qui refusent la servitude et que j'appelle à me rejoindre dans notre bastion du Pandjchir, qui est la dernière région libre de notre pays à l'agonie.”

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.