Rubrique
Actualités

Afrique - Etats-Unis : Biden va organiser un sommet "pour une coopération efficace" avec l'Afrique.

          Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a annoncé aujourd'hui à Abuja que le président Joe Biden va promouvoir un sommet avec les dirigeants africains pour «transformer les relations" entre les deux parties et créer une "coopération efficace»

  • « En signe de notre engagement envers nos partenariats à travers le continent », a-t-il déclaré, « le président Biden a l'intention d'accueillir le Sommet des dirigeants américano-africains pour faire progresser le type de diplomatie et d'engagement de haut niveau qui peuvent transformer les relations et permettre "une coopération efficace". . »

Blinken a fait cette annonce au siège de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) dans la capitale nigériane, où il est arrivé jeudi du Kenya dans le cadre de sa tournée africaine, bien qu'il n'ait avancé aucune date pour le sommet.

 

                Le secrétaire d'Etat Antony Blinken a déclaré vendredi que les Etats-Unis considéraient l'Afrique comme une «"puissance géopolitique" majeure » où elle peut apporter des avantages tangibles qui reflètent les valeurs démocratiques, cherchant à renforcer l'influence américaine alors que la Chine rivale investit massivement.

  • Les accords sur des infrastructures avec d'autres nations qui peuvent être «opaques, coercitifs et empêtrer les pays dans une dette inimaginable, détruisent l'environnement et ne bénéficient pas toujours aux habitants», a-t-il déclaré.  

   

                 Selon le diplomate, les États-Unis « ne peuvent pas atteindre leurs objectifs mondiaux, qu'il s'agisse de mettre fin à la pandémie de covid-19, de bâtir une économie mondiale forte et inclusive, de lutter contre l'urgence climatique ou de revitaliser la démocratie et de défendre les droits humains, sans le leadership des gouvernements africains, institutions et citoyens ».

  • Le diplomate a reconnu la méfiance de nombreux pays africains: «Je veux être clair: les États-Unis ne veulent pas limiter vos partenariats avec d'autres pays. Nous voulons renforcer davantage nos partenariats. Nous ne voulons pas que vous fassiez un choix. Nous voulons vous donner des choix», a-t-il assuré.

Les observateurs constatent que les États-Unis sont incohérents dans la promotion de leur démocratie - un principe qu'ils ont égaré dans leurs interventions militaires dans le monde !

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.