Rubrique
Brèves

Au Liban, les hôpitaux bientôt privés de courant

Des hôpitaux ont averti aujourd’hui qu’une “catastrophe sanitaire” extraordinaire guettait le pays, du fait des pénuries d’électricité et carburant depuis plusieurs mois. Pour certains établissements, il ne leur reste que quelques heures d’électricité avant la panne totale. La compagnie nationale d’Électricité du Liban a cessé de fonctionner depuis ces dernières semaines, et la plupart des hôpitaux s’alimentent avec des générateurs privés. Mais ces derniers ont besoin de fioul pour fonctionner, et qui est cruellement en manque dans le pays.

Les syndicats hospitaliers craignent pour la vie de centaines de patients, et exhortent les responsables à agir immédiatement pour éviter une telle catastrophe. Or, le Liban n’a plus de gouvernement depuis 11 mois, et le Premier ministre désigné Saad Hariri a renoncé à en former un la semaine dernière. Il n’avait pas réussi à s’entendre avec le président Michel Aoun, et avait démissionné de son poste. Les Libanais dépensent désormais jusqu’à 5 fois leur salaire pour se nourrir, et éprouvent des difficultés à trouver et acheter du pain, des médicaments ou du lait en poudre.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.