Rubrique
Brèves

Aung San Suu Kyi inculpée pour corruption

La lauréate du prix Nobel de la paix 1991 était en détention depuis le 1er février pour diverses accusations, notamment “incitation au trouble public”, “détention illégale de talkies-walkies”, ou “violation d’un secret d’Etat.” Elle a aujourd’hui été inculpée pour “corruption”, car elle avait illégalement reçu “600 000 dollars et 11 kilos d’or” de la part de l’un de ses ministres. Elle a également loué des terrains pour son association, Daw Khin Kyi, à des conditions avantageuses. Pour son avocat, ces accusations relèvent de “l’absurdité” et d’un choix politique, celui d’écarter sa cliente “de la scène du pays et de salir son image.”

 C’était par un coup d’Etat que la junte militaire birmane l’avait déchue de son pouvoir le 1er Février, en arguant “d’énormes fraudes” lors des élections législatives de 2020. Le parti politique de Suu Kyi, Ligue Nationale pour la Démocratie, avait alors largement remporté le scrutin. La junte militaire doit par ailleurs rendre sa décision quant à la dissolution du parti dans les prochains jours. Depuis le 1er Février, la contestation du peuple est violemment réprimée : 860 personnes ont été tuées par les forces de sécurité, et plus de 5 000 personnes ont été emprisonnées.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.