Rubrique
Brèves

Birmanie : le premier procès d’Aung San Suu Kyi s’est ouvert aujourd’hui

L’ancienne cheffe d’Etat est jugée ici pour “importation illégale de talkies-walkies, non-respect des restrictions liées au coronavirus et violation d'une loi sur les télécommunications.” Le procès se déroule au tribunal de Naypyidaw, la capitale de la Birmanie. Les observateurs internationaux ont qualifié ce procès de “procédure spectacle uniquement motivée par des raisons politiques, alors que la junte militaire birmane a pris le pouvoir. Celle-ci l’avait déchue le 1er février dernier, et la contestation populaire est violemment réprimée depuis.

Ses avocats ont dénoncé des accusations “absurdes” et ont annoncé se “préparer au pire.” Si la lauréate du prix Nobel de la paix de 1991 n’a pas encore eu l’opportunité de se défendre, son équipe juridique a assuré qu’elle “semble bien décidée à faire valoir ses droits, quels que soient les résultats” du procès. Avec les autres procès pour corruption qui l’attendent, Aung San Suu Kyi encourt plusieurs dizaines d’années de prison. Du côté des civils, plus de 860 personnes sont décédées depuis le coup d'État de février, et plus de 5 000 autres ont été placées en détention.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.