Rubrique
Brèves

Birmanie : pour l'Angleterre, la situation est “désespérée”

Le Royaume-Uni a averti les Nations-Unies que la situation sanitaire en Birmanie est critique, et que plus de la moitié de la population pourrait être contaminée d’ici quelques semaines. Cela représenterait 27 millions de personnes. Le Royaume réclame une réunion au Conseil de sécurité de l’ONU, pour appliquer la résolution 2565, adoptée en février 2021. Celle-ci exige un cessez-le-feu en période de conflit pour pouvoir livrer des vaccins aux populations touchées.

Après le coup d’Etat en février, les hôpitaux birmans n’ont pas pu s’équiper ni se préparer à des vagues de contaminations, alors que beaucoup de membres hospitaliers se sont rendus dans les rues pour protester contre la junte militaire. Pour l’ONU, seulement 40% des hôpitaux birmans sont encore fonctionnels, tandis que 260 attaques contre ces derniers et le personnel soignant ont été recensées. De plus, 67 responsables médicaux ont été emprisonnés. Depuis le coup d’Etat, seulement 1,5 million de Birmans ont été entièrement vaccinés contre le coronavirus, soit 2,8% de la population totale. 

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.