Rubrique
Brèves

Crimes de guerre : le premier procès s’ouvre devant le tribunal spécial pour le Kosovo

Le procès de Salih Mustafa, ancien chef de l’Armée de libération du Kosovo (UCK) s’ouvre aujourd’hui à la Haye devant le tribunal spécial pour le Kosovo. Créé en 2015, ce tribunal est chargé d'enquêter sur les crimes de guerre et crimes commis au Kosovo entre 1998 et 2000 par l'UCK à l'encontre de Serbes, de Roms et d'opposants kosovars à la guérilla. Salih Mustafa est le premier à être jugé par ce tribunal. Il est accusé de crime de guerre, de détention arbitraire, de traitements cruels, de meurtre et de torture durant la guerre avec la Serbie de 1998 à 1999.

Arrêté l’année dernière alors qu’il était conseiller pour le ministère de la Défense, il aurait torturé au moins six civils dans un centre de détention à Zllash, au Kosovo en avril 1999. Les prisonniers auraient été détenus dans des écuries fermées à clé et subi des "coups avec divers instruments, brûlures, administration de chocs électriques". Certains se seraient fait uriner dessus sous les yeux d'autres détenus. "Il sera demandé à l'accusé s'il a compris l'acte d'accusation et s'il souhaite confirmer son plaidoyer antérieur. Dans ce cas, l'accusé a plaidé non-coupable", indique le tribunal dans un communiqué. Le procès entendra 16 autres témoins durant d’autres séances en octobre et en novembre.

La guerre du Kosovo s’est terminée en 1999 par une campagne de bombardement de l’OTAN qui avait contraint les Serbes à quitter le pays. Le bilan de cette guerre est de 13 000 morts.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.