Rubrique
Brèves

Des experts de l’ONU demandent un moratoire sur la vente des logiciels espions

Après le scandale du projet Pegasus, des experts réclament un moratoire. Celui-ci permettra de suspendre les ventes de logiciels espions, afin de contrôler et de leur fixer un cadre réglementaire, avant leur remise sur le marché. Le logiciel Pegasus a été fabriqué par la compagnie israélienne NSO Group, et a servi à espionner des dizaines de chefs d’Etats et politiciens, chefs d’entreprises, militants et journalistes à travers le monde. Le président Macron avait appris que son téléphone était compromis, et d’autres personnalités comme le roi du Maroc auraient été espionnées.

Dans leur communiqué, les experts se disent “profondément préoccupés par le fait que des outils intrusifs très sophistiqués sont utilisés pour surveiller, intimider et réduire au silence les défenseurs des droits humains, les journalistes et les opposants politiques. Ces méthodes “violent les droits à la liberté d’expression, à la vie privée et à la liberté, peuvent mettre en danger la vie de centaines de personnes, mettent en péril la liberté des médias et sapent la démocratie, la paix, la sécurité et la coopération internationale. (...) Une fois de plus, nous exhortons la communauté internationale à élaborer un cadre réglementaire solide pour prévenir, atténuer et réparer l’impact négatif des technologies de surveillance sur les droits humains et, en attendant, à adopter un moratoire sur leur vente et leur transfert”, ont-ils conclu.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.