Rubrique
Brèves

En Tunisie, le président suspend les activités du Parlement

Cette nuit, le président tunisien Kaïs Saïed a annoncé dans une allocution télévisée la démission du Premier ministre Hichem Mechichi, ainsi que le gel du Parlement. Cette décision intervient après plusieurs journées de manifestations, où la population réclamait la dissolution du Parlement. En cause, un conflit entre lui et le parti parlementaire Ennahdha depuis plusieurs mois, conflit qui paralyse les pouvoirs publics et exaspère la population. Pour Ennahdha, “ce qu’a fait Kaïs Saïed est un coup d’Etat contre la révolution et contre la Constitution, et les partisans d'Ennahdha ainsi que le peuple tunisien défendront la révolution.”

L’immunité parlementaire des députés a également été suspendue, tandis que la nomination d’un Premier ministre se fera très prochainement. Dans la foulée de l’annonce, les Tunisiens ont laissé entendre leur liesse dans les rues de la capitale, et des locaux du parti islamiste Ennahdha ont été saccagés. Des manifestations sont prévues dans la journée par plusieurs groupes de citoyens.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.