Rubrique
Brèves

Iles Salomon : des émeutes pour demander la démission du Premier ministre, la Chine s’inquiète

Au lendemain de violentes manifestations devant le Parlement exigeant la démission du Premier ministre Manasseh Sogavare, de nouvelles émeutes ont secoué Honiara, la capitale des îles Salomon, jeudi 25 novembre. L’Australie, située à 1500 km des îles Salomon, a annoncé le déploiement d’une force de maintien de la paix sur place par l’intermédiaire de son Premier ministre, Scott Morrisson. Les manifestants ont bravé le couvre-feu imposé à la suite des incidents de mercredi, et sont à nouveau descendus dans la rue, ciblant la police et les commerces du quartier chinois de la capitale, a déclaré à l’AFP un habitant de Honiara. “Il y a plusieurs groupes qui se déplacent, c’est très tendu", a déclaré à l’AFP un habitant qui n’a pas souhaité être identifié. Les médias locaux font état de nombreux pillages et d’utilisation de gaz lacrymogènes par la police.

Hier, des centaines de personnes ont manifesté devant le Parlement, réclamant la démission du Premier ministre Manassah Sogavare, avant de se rendre dans le quartier chinois de Honiara, où elles ont brûlé un poste de police et pillé des commerces jusqu’à l’intervention de la police avec des gaz lacrymogènes. Pour calmer une situation tendue, le Premier ministre Manassah Sogarave a instauré dans la soirée un couvre-feu dans l’ensemble de la capitale Honiara en déplorant un “événement triste et malheureux visant à faire tomber un gouvernement démocratiquement élu”. Des manifestants venus de l’île voisine de Malaita auraient pris part à ces violences pour protester contre la décision, en 2019, de transférer sa reconnaissance diplomatique de Taïwan à la Chine.

En effet, les Îles Salomon, qui depuis 1983 entretenaient des liens diplomatiques avec Taïwan, ont choisi en 2019 de rompre avec le territoire pour reconnaître le pouvoir communiste à Pékin en tant que représentant légitime de la Chine. Même si elle ne contrôle pas Taiwan, la Chine considère l’île comme l'une de ses provinces et en fait un prérequis pour l'établissement de relations diplomatiques avec d'autres pays. La décision du gouvernement des Îles Salomon avait alors provoqué le ressentiment d'une partie de la population qui entretenait des relations étroites avec Taiwan.

Aujourd’hui, la Chine a fait part de sa "grande préoccupation" pour ses intérêts aux Salomon. "Nous demandons au gouvernement des Îles Salomon de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des ressortissants chinois et des entités chinoises", a indiqué devant la presse un porte-parole de la diplomatie de Pékin, Zhao Lijian. De son côté, bien que contesté, le Premier ministre Manassah Sogarave a assuré qu'il resterait au pouvoir.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.