Rubrique
Brèves

Jacob Zuma condamné à la prison ferme pour “outrage à la justice”

L’ancien président sud-africain a été condamné par la Cour constitutionnelle aujourd’hui à 15 mois de prison ferme. Il avait eu recours à de multiples stratagèmes pour ne pas témoigner dans des affaires de corruption d’Etat, et n’avait pas coopéré avec une commission anti-corruption. Il avait témoigné une seule fois en 2019 devant la commission, mais avait claqué très vite la porte, n’appréciant pas d’être traité “comme un accusé.” Jacob Zuma avait occupé la fonction présidentielle entre 2009 et 2018, avant d’être poussé à la démission par des scandales financiers.

Bien qu’il ait toujours proclamé son innocence, il était accusé d’avoir aidé les frères Gupta (magnats de l’industrie) à amasser des fortunes : 2,5 milliards d’euros de comptes publics détournés en leur nom. Des dizaines d’élus, anciens ministres, fonctionnaires et chefs d’entreprises avaient témoigné dans l’enquête, qui avait révélé un détournement de 6 milliards d’euros des caisses de l’Etat. Jacob Zuma doit également rembourser 15 millions d’euros des comptes publics, utilisés pour rénover une de ses résidences.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.