Rubrique
Actualités

L'Arabie saoudite et l'Iran s'apprêtent à rouvrir leurs ambassades après avoir relancé leurs relations diplomatiques.

L'Arabie saoudite a annoncé la rupture des relations diplomatiques avec l'Iran au début de l’année 2016, sur fond de l'attaque contre son ambassade à Téhéran, et de la position prise par la République islamique, à la suite de l'exécution du religieux chiite Nimr Baqr al-Nimr, par Riyad. L'année dernière, des négociations ont commencé entre des responsables saoudiens et iraniens à Bagdad, avec la médiation du gouvernement irakien.

La commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement iranien a révélé samedi, 15 janvier 2022, que Téhéran et Riyad se préparaient à rouvrir leurs ambassades, dans le but de mettre fin à six ans d'éloignement diplomatique entre les deux pays. Jalil Rahimi Jahanabadi, membre du comité, a déclaré dans un tweet via "Twitter", que les relations entre l'Iran et l'Arabie saoudite étaient en train de se relancer et que les deux ambassades s'apprêtaient à les rouvrir.

  • "Cette affaire aura des répercussions importantes dans la réduction des tensions régionales et l'augmentation de la cohésion du monde islamique", a-t-il ajouté.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a révélé lundi dernier que son ordre du jour comprenait un prochain cycle de négociations avec l'Arabie saoudite. Cela est ressorti des déclarations faites par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, lors de sa conférence de presse hebdomadaire. 

  • Il a déclaré : « La tenue du prochain cycle de négociations entre l'Iran et l'Arabie saoudite, qui sera accueilli par l'Irak, est à l'ordre du jour, et nous avons essayé de poursuivre ces négociations.

La semaine dernière, l'Iran a appelé à un dialogue régional global incluant l'Arabie saoudite, l'Égypte et la Turquie pour résoudre les problèmes du Moyen-Orient, soulignant sa volonté de rétablir les relations avec Riyad.

  • Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, a déclaré, dans une interview à la télévision Al-Jazeera, que "l'Arabie saoudite est disposée à dialoguer sur les dossiers régionaux avec son pays, dans un dialogue axé sur les relations bilatérales." Il a ajouté que le dialogue avec l'Arabie saoudite est "positif et constructif" et que son pays est prêt à rétablir les relations à tout moment, soulignant que Téhéran croit en l'importance d'un large dialogue régional, qui inclut l'Arabie saoudite, l'Égypte et la Turquie, pour résoudre les problèmes de la région.

L'ambassadeur iranien en Irak, Iraj Masjedi, a révélé que Bagdad avait précédemment accueilli quatre cycles de dialogue saoudo-iranien, indiquant qu'il accueillerait bientôt le cinquième cycle. Le diplomate a déclaré qu'il existe de grands moyens qui peuvent  rassembler l'Iran et l'Arabie saoudite, après que le ministère iranien des Affaires étrangères a annoncé qu'il était prêt pour un nouveau cycle de négociations.

Concernant la position de la famille royale saoudienne par rapport au conflit iranien :

  • Au début du mois de mai 2021, le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, a déclaré que l’Arabie saoudite cherchait à “avoir de bonnes relations avec l’Iran”, en travaillant notamment avec ses partenaires dans la région “pour surmonter leurs différences avec l’Iran”.

Enfin, lors de la 76e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, Sa Majesté le roi Salmane ben Abdel Aziz Al-Saoud a repris le fil de l'initiative iranienne à travers une rare déclaration à l'Assemblée générale des Nations unies, en septembre 2021 ; il a déclaré : « L'Iran est un pays voisin, et nous espérons que les pourparlers entre nous renforceront la confiance et la coopération ».

Après environ 6 ans d'éloignement diplomatique et 42 ans de guerre froide, la période récente a vu apparaître quelques indices de la possibilité de rétablir les relations  entre l'Arabie saoudite et l'Iran, y compris des pourparlers parrainés par l'Irak pour rapprocher les deux pays qui se sont opposés dans la plupart des dossiers régionaux.

Adel Lux, conseiller en géopolitique.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.