Rubrique
Brèves

Les combats continuent au Tigré

Une offensive des forces rebelles du TPLF aujourd’hui a été annoncée dans la région de Raya, au sud du Tigré. Les rebelles sont parvenus “à mettre en déroute les divisions des forces de défense fédérales et des forces amhara”, selon leur porte-parole Getachew Reda.

L’information n’a cependant pas pu être vérifiée auprès de l’armée fédérale, du fait des problèmes de communication dans la zone. Des travailleurs humanitaires ont néanmoins rapporté des combats dans un camp de réfugiés de Mai Aini ce matin, qui ne se sont apaisés qu’à la mi-journée. Le conflit entre le gouvernement éthiopien et les indépendantistes rebelles du Tigré dure depuis le 4 novembre, date de la première offensive fédérale pour désarmer et mettre à terre les dissidents. A l’origine du conflit, des élections régionales organisées par le gouvernement éthiopien, et remises en cause par les indépendantistes tigréens.

L’offensive d’aujourd’hui intervient deux jours après l’annonce des résultats des élections législatives du pays, où le parti du Premier ministre Abyi Ahmed, le Parti de la Prospérité, est arrivé en tête. Plus de 400 000 personnes vivent sous la famine au Tigré selon l’ONU, et 50 camions du Programme Alimentaire Mondial sont arrivés hier à Mekele, au cœur du Tigré. Lundi, les Etats-Unis ont une nouvelle fois affirmé que des “actes de nettoyage ethnique” se perpétuent au Tigré, appelant le gouvernement et les rebelles à protéger les civils. La semaine dernière, Médecins Sans Frontières a suspendu ses activités dans la zone, afin de protéger son personnel.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.