Rubrique
Brèves

Liban : l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth suspendue

Tareq Bitar, le juge chargé de l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth a suspendu son investigation lundi 27 septembre en raison d’une plainte déposée contre lui par un ex-ministre soupçonné d’être impliqué dans le drame“Le juge d’instruction Tareq Bitar a été notifié du recours en justice présenté par le député (et ex-ministre de l’Intérieur) Nouhad el-Machnouk devant la cour d’appel de Beyrouth”, a indiqué la source judiciaire. Les autorités avaient rejeté toute enquête internationale avant de dessaisir en février dernier le premier enquêteur à la suite de l’inculpation de hauts responsables.

Depuis qu’il a pris l’affaire en main, Tareq Bitar a convoqué quatre anciens ministres dont Nouha el-Machnouk, tous soupçonnés de “potentielle intention d’homicide” ainsi que de “négligence et manquements”. Mais le Parlement a refusé de lever leur immunité, tandis que les pressions politiques sur l’enquêteur se sont accentuées. “Le juge Bitar suspend son enquête et toutes les procédures liées au dossier de l’explosion de Beyrouth jusqu’à ce que la cour d’appel de Beyrouth décide d’accepter le recours de Nouhad el-Machnouk ou de le rejeter”, a ajouté la source judiciaire.

Par cette plainte, Nouhad el-Machnouk réclame le dessaisissement du juge Bitar en évoquant un vice de forme ainsi qu’en s’appuyant sur un article constitutionnel qui stipule que la poursuite des ministres et hauts responsables ne peut se faire que par la seule Haute Cour de justice. Tareq Bitar faisait l’objet, ces dernières semaines, de dénigrement et d’intenses pressions voire de menaces par certains partis au pouvoir.

Début août, Amnesty International a accusé les autorités d’entraver de manière “éhontée” et sans scrupule l’enquête sur l’explosion, survenue le 4 août 2020, et imputée de l’aveu même des autorités au stockage sans mesures de précaution depuis fin 2013 d’énormes quantités de nitrate d’ammonium. Pour rappel, l’explosion du port de Beyrouth a fait au moins 214 morts et plus de 6500 blessés accentuant également la pauvreté au sein de la population libanaise.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.