Rubrique
Brèves

Logiciel Pegasus : partout dans le monde, des journalistes et citoyens ont été espionnés

Un consortium de journalistes de 17 médias internationaux ont publié une enquête hier. Celle-ci révèle que les gouvernements espionnent des centaines de journalistes, avocats, politiciens et militants à travers le monde, grâce au logiciel israélien Pégasus. En cause, deux téléphones de proches de Jamal Khashoggi, journaliste tué en 2018, qui ont été analysés et ont permis une telle découverte. L’agence NSO, la créatrice du logiciel, espionne d’ordinaire les criminels et terroristes, mais plus de 50 000 numéros de téléphones de civils ont été sélectionnés depuis 2016 pour une surveillance potentielle.

Selon le média israélien Ha’Aretz, “les journalistes qui apparaissent dans ce dossier ont reçu des menaces judiciaires, d’autres ont été arrêtés et diffamés, et certains ont dû fuir le pays en raison de persécutions, pour découvrir plus tard qu’ils étaient toujours sous surveillance. Dans de rares cas, des journalistes ont été tués après avoir été choisis comme cibles.” Quant au logiciel-espion, “cette technologie est devenue un outil clé entre les mains d’acteurs gouvernementaux répressifs et des agences de renseignements qui travaillent pour eux.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.