Rubrique
Brèves

Malgré les sanctions, l’Iran va envoyer un navire chargé de pétrole au Liban

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah l’a annoncé hier : un navire iranien va se rendre au Liban pour y distribuer du carburant. Le pétrole iranien sera fourni en priorité aux “hôpitaux, usines de production de denrées alimentaires et de médicaments, boulangeries et générateurs.” Les Libanais ont accueilli avec plaisir cette nouvelle, mais l’ancien Premier ministre Saad Hariri et le chef du parti chrétien des Forces libanaises Samir Geagea, ont accusé le Hezbollah de profiter de la crise pour renforcer son influence sur le Liban.

En acceptant ce cargo, le Liban pourrait lui aussi se retrouver sous le coup des sanctions américaines, et beaucoup de Libanais évoquent le navire comme un “cadeau empoisonné.” En réaction, les Etats-Unis ont proposé au Liban de l’aider à se procurer de l’électricité en Jordanie. L’ambassadrice américaine Dorothy Shea a assuré que son pays travaillait “avec les gouvernements égyptien, jordanien et la Banque mondiale pour aboutir à des solutions réelles et durables” pour la crise énergétique et économique du Liban.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.