Rubrique
Brèves

Un nouveau gouvernement au Liban

Après treize mois d’attente, le Liban s’est doté d’un nouveau gouvernement. Le pays en était orphelin depuis l’explosion au port de Beyrouth en août 2020 et la démission Hassan Diab, ancien Premier ministre. Depuis, le pays est tombé dans une crise économique sans précédent qui a fait sombrer plusieurs millions de Libanais dans la pauvreté. Ainsi, le président Michel Aoun et le Premier ministre désigné Najib Mikati “ont signé un décret pour former le nouveau gouvernement en présence du chef du Parlement, Nabih Berri”, a indiqué la présidence sur son compte Twitter.
Le nouveau gouvernement est constitué de 24 ministres dont des personnalités apolitiques et appréciées au sein de la population comme Firas Abiad, directeur de l’hôpital gouvernemental ou encore Rafic Hariri, figure de la lutte contre le coronavirus dans le pays. La nouvelle équipe gouvernementale se retrouvera pour sa première réunion dès lundi à 11 h, a indiqué le secrétaire général du Conseil des ministres, Mahmoud Makiyye.
Cela faisait plus d'un an que les Libanais attendaient l’annonce d’un gouvernement. Depuis l’explosion au port de Beyrouth qui a fait plus de 200 morts, la pauvreté s’est installée au sein de la population. La Banque mondiale qualifie la crise économique qui touche le Liban comme l’une des pires au monde depuis 1850. En août dernier, l’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’Homme avait indiqué que 55 % des Libanais vivent sous le seuil de pauvreté et que 50 % des travailleurs migrants sont au chômage actuellement au Liban.

Jules Zolt

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.