Rubrique
Actualités

Les éléments se déchaînent au défilé Balmain printemps-été 2023

Looks du défilé Balmain printemps-été 2023

Balmain fait le show ! Pour son défilé printemps-été 2023, Olivier Rousteing voit encore une fois les choses en grand. Le créateur imagine une collection inspirée des éléments naturels et faite de pièces ultra innovantes. Un événement clôturé en beauté par l’apparition d’une invitée surprise de très grande marque. Zoom.

C’est un défilé ô combien attendu depuis maintenant trois saisons à la Fashion Week de Paris. Le Balmain Festival prend une nouvelle fois ses quartiers dans la capitale. Ce village éphémère accueille pour l’occasion de nombreux stands destinés au public. Car oui, ce sont plus de 7 000 spectateurs (rien que ça!) qui se sont pressés autour de l’immense podium surélevé installé pour l’occasion. Au-delà du gratin habituel de la mode, 1 000 chanceux ont pu, pour 20 euros, obtenir une place pour le show. Une partie des recettes des billets a été reversée à l’association RED et The Global Fund qui luttent contre le Sida.

Côté mode, Olivier Rousteing imagine une collection sur le thème des quatre éléments naturels. A savoir l’eau, l’air, le feu et la terre. Matières, coupes, embellissements, teintes, tous les éléments des pièces défient la nature. Un concept poussé à l’extrême par le créateur qui a même conçu une robe sur-mesure à partir de bouteilles en plastique Evian ! Et comme Balmain ne fait jamais les choses à moitié, c’est l’iconique chanteuse Cher qui a clôturé ce show dans un look signé de la maison.


 

La terre inspire Olivier Rousteing

Robe graphique représentant la terre

Premier élément à faire son apparition sur le catwalk, la terre. Elle se matérialise à travers des robes ultra graphiques 3D toutes en courbe et volume. Les tons neutres et terreux des pièces rappellent troncs d’arbres et bottes de paille. Une impression amplifiée par la structure rigide des looks dont Olivier Rousteing a le secret. Des motifs à taches de couleurs sombres, oscillant entre le marron et le violet, contribuent également à donner vie à cet élément. Ils parent notamment des robes longues bodycon.

Nouveauté inattendue, des imprimés font leur apparition chez Balmain. Il s’agit d’un hommage au travail des peintres Michel-Ange et Botticelli. Ils reprennent ainsi l’esthétique réaliste et ultra colorée des artistes. Parmi eux, des scènes avec des humains évoluant dans des paysages verdoyants peuplés d’arbres. Encore un clin d’oeil à la terre !

Les tribus anciennes sont également mises à l’honneur. Les pièces se parent de tressage rappelant des lianes. Les robes courtes s’accompagnent de bandes de tissus évoquant les fameux pagnes. La Balmain Army, comme le créateur appelle sa team de mannequins, fait du cut out sa force mode. Pour accessoiriser le tout, l’or fait briller de son éclat manchettes et boucles d’oreilles rondes imposantes ainsi que bijoux de lèvres.

 

L’air et sa liberté

Looks représentant l'air

Pour symboliser l’air, difficile de trouver plus significatif que le blanc. En total look, il s’inscrit pile dans la tendance monochrome de la saison. Les pièces, à l’image des pantalons et des robes, se font fluides et aériennes, se balançant au rythme des pas des mannequins. Pour les looks plus structurés, les accumulations de franges ajourées apportent cet esprit léger. Les motifs inspiration Renaissance se déclinent aussi pour cet élément. Ce sont ici des anges à demi-vêtus évoluant dans un ciel bleu rempli de nuages qui le matérialisent. Et comme l’air suggère aussi le ciel, et, encore plus lointain, l’univers, des sacs en forme de planètes à anneaux viennent apporter un supplément de style à l’ensemble. Un vent de liberté souffle sur le défilé !

 

Le feu consume la collection Balmain

Si les tons neutres rappellent la terre, ils peuvent aussi suggérer le passage destructeur du feu, notamment pour les camaïeux de noir et marrons foncés. Subtil, les robes bodycon représentant des corps de femmes et d’hommes s’agrémentent sur le côté de motifs de flammes, comme si les corps se consumaient petit à petit. A l’image d’une photo brûlée à la bougie, les imprimés s’assombrissent à coups de teintes rouille, noire ou grise comme des cendres. Bien plus explicite, les looks noirs se twistent de motifs de flammes aux multiples teintes. Aux extrémités, ils donnent l’impression d’une propagation du feu à l’ensemble de la tenue.

 

L’eau pour éteindre le feu

Dernier élément mis à l’honneur, l’eau. Celui-ci se déchaîne avec des pièces aux vagues menaçantes. Lorsque les flots deviennent plus calmes, les costumes oversizes se teintent de bleu clair et les robes adoptent la coupe sirène. Une jolie référence toute en subtilité au monde marin. Clou du spectacle, la robe unique imaginée en bouteilles d’eau !

 

Une robe conçue à partir de bouteilles d'eau Evian

Robe imaginée à partir de bouteilles d'eau Evian

Comme à son habitude, le défilé se termine avec la présentation de robes haute-couture. Et cette saison, Olivier Rousteing prend le virage de l’écoresponsabilité. Il collabore ainsi avec le géant Evian. Résultat : une robe resplendissante conçue à partir de bouteilles d'eau de la marque. Leur plastique a été transformé pour créer un tissu ultra innovant et recyclable lui aussi. Bien évidemment, une telle pièce ne peut représenter qu’un seul élément, l’eau. Son jeu de plissé et sa coupe graphique rappellent le mouvement de l’eau et même des vagues. 

Surprise, cette création imaginée version longue sur le podium a une petite sœur. Et ce n’est autre que l’influenceuse Léna Situations qui a eu le privilège de porter cette robe sur-mesure en avant-première pour le défilé. Version mini, elle a nécessité 112 heures de travail. Détail ultime, un jeu de volume entourant le cou à la manière d’une collerette de la Renaissance. Celui-ci donne l’impression que la vague entoure complètement le mannequin. Il n’y a pas à dire, ces robes sont tout simplement uniques!

 

Cher enflamme la catwalk

Ce Balmain Festival volume 3 s’est ouvert avec une vidéo de Cher habillée d’une combinaison agrémentée d’un sac Balmain. Les images à l’esprit futuriste s’accompagnent de mots de la chanteuse. Une entrée en matière iconique. Et ce n’était rien comparé à la suite. Une fois l’ensemble des silhouettes du défilé dévoilées, Olivier Rousteing vient comme à son habitude saluer le public. Mais, au lieu de repartir pour fêter sa réussite en coulisse, il s’arrête. C’est là que Cher apparaît sur le podium, vêtue de la création Balmain aperçue dans la vidéo. 

Soit un catsuit futuriste ultra moulant dévoilant le corps sublime de la mythique chanteuse des années 80. Les épaulettes (chères!) au créateur contrebalancent le décolleté plongeant push up pour créer une allure harmonieuse. Conçue comme un body apparent, la combinaison s’orne d’un motif d’eau dans des tons noir, blanc et bleu. Les manches se terminent par des mitaines qui allongent encore un peu plus la silhouette. Pour compléter le look, impossible de passer à côté des iconiques bottes à plateforme, version noire cette-fois. Après avoir pris le directeur artistique dans ses bras, l’artiste défile avec cette tenue sur le catwalk avant de finalement repartir en coulisse. Un événement qui vient clôturer un show XXL comme Olivier en a le secret.

 

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.