Rubrique
Actualités

Boutcha, le massacre de masse des russes.

Depuis le 24 février 2022, la Russie de Vladimir Poutine a déclaré la guerre à l’Ukraine dirigée par Volodymyr Zelensky. Le massacre de Boutcha intervient durant le 27 au 31 mars 2022. Le massacre de Boutcha est une série de crime de guerre, de meurtre de masse, de viol commun comme arme de guerre, et d’actes de tortures aussi bien sur la population civile mais aussi sur la population engagée militairement pour sauver l’honneur de l’Ukraine. Au total, à ce jour du 24 mai 2022, plus de 1 000 morts ont été recensé. Les horreurs commises à Boutcha sont également présentent à Borodianka et Irpin. Le 8 avril dernier, Ursula von der Leyen se rend sur place pour constater les dégâts et montrer le soutien entier de l’Union Européenne à l’Ukraine.

 

                Réseaux Sociaux, le 1er avril 2022. Ce n’est pas une « blague de poisson d’avril ». Une vidéo est publiée montrant des cadavres éparpillés dans la Rue de Yablonska. Le monde entier est sous le choque. Le lendemain, midi. Une nouvelle vidéo est publiée et montre neuf autres corps sans vie dans une autre rue de Boutcha. Milieu d’après-midi, l’Agence France-Presse rapporte avoir vu au moins vingt corps d’hommes civils dans une autre ville, mains liés et gisant dans des mares de sang. Selon cette même agence AFP, les ‘’ongles noirs et la peau cireuse,, des cadavres montrent que leurs morts remontent à plusieurs jours. Lundi 4 avril 2022. Le New York Times montre une image satellite datant du 11 mars confirmant la vidéo du 1er avril publié par un membre du conseil municipal. Plus tard, dix-huit corps d’enfants, de femmes et d’hommes sont retrouvés dans un sous-sol d’une habitation.

 

                Les habitants de Boutcha et le maire Anatoliy Fedorouk affirment que ces atrocités ont été commise par l’armée russe. Le 4 mars, les forces russes, présentent en Ukraine pour une ‘’opération spéciale de dénazification,, tuent trois civils livrant de la nourriture à des animaux dans un refuge. Postérieurement, le 5 mars. 7h15. Deux voitures transportant deux familles sont criblées de balle par l’armée russe de Poutine alors que les deux véhicules tournaient dans la rue de Chkalova. Les deux familles sont décédées, un véhicule à la suite d’une explosion de ce dernier, et dans l’autre véhicule : l’homme, la femme et les deux enfants sont décédés à la suite des balles russes. Le 7 mars suivant, un rapport de The Kyiv Independent montre une photo montrant une image d’un homme et de deux femmes tous nus sous une couverture dont les corps ont fait une tentative de crémation sur le bord d’une route de Boutcha.

 

Plus tard encore, le 7 avril 2022, le journal Der Spiegel montre des audios où l’on peut entendre l’armée russe se réjouir d’avoir ‘’buté,, et ‘’violé,, des civils. Dans d’autres audios non-identifié par son auteur, on peut voir que deux personnes parlent russes : ‘’on interroge les putains de nazis de soldats ukrainiens, puis on les bute,,.  Vladimir Poutine continue de réfuter avec force les fautes commises par son armée, malgré les preuves. Sera-t-il condamné pour crime de guerre contre l’humanité, la question reste entière.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Igor (non vérifié) , mer 15/06/2022 à 20h54
Je tiens à vous féliciter pour le travail de recherche et de rédaction. Pour un étudiant lycéen, c'est un superbe travail de professionnel. Bravo et surtout.....écrivez plus !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.