Rubrique
Point de vue

DÉCLARATION D'EMMANUEL MACRON DANS LE PARISIEN : SUICIDE POLITIQUE OU RECHERCHE DE VISIBILITÉ POLITICO-MEDIATIQUE ?

Face à une cinquième vague marquée par la fulgurance du variant Omicron , le gouvernement a opté pour une transformation du pass sanitaire en pass vaccinal. 
Dans une interview accordée ce mardi 4 janvier 2021 au journal le Parisien,  le président de la république est revenu sur le cas des non vaccinés en affirmant sa volonté de "les emmerder jusqu'au bout".
Cette déclaration du chef de l'État ne cesse depuis de faire la une des chaînes de télévision. 

Alors que la France rentre dans cette année électorale déjà marquée par cette polémique sur le drapeau européen pavoisé seul sur l'arc de triomphe,  l'on s'interroge sur les intentions du président de la république derrière cette déclaration. 

Emmanuel Macron a-t-il anticipé cette déclaration ou a-t-il commis une bourde ? 

Le président de la république est connu pour son franc parlé.  On se souvient de ses petites phrases qui n'ont pas été digéré facilement par une grande partie de l'opinion publique.  Dans sa dernière interview sur TF1 et LCI, il avait lui-même reconnu ce trait de caractère l'associant à sa juvénile présidence.  
Si on s'en tient à l'homme tel qu'il est cette déclaration peut-être considéré comme intentionnelle. 

Elle peut-être aussi un accident issu d'un agacement de ces deux ans de crise sanitaire. 
S'il s'agit d'un accident de langage,  le président de la république aura à quelques mois de la campagne présidentielle donner une arme de combat à ses adversaires politiques qui mènent de plus en plus une campagne axée sur sa personne. 
Cependant , la balance se penche plus vers première option . 

Emmerder les nons vaccinés , se faire emmerder par l'opposition et exister sur la scène politico-mediatique. 
Emmanuel Macron recentre le débat politique sur sa personne dans cette pré campagne présidentielle. 
Le timing est bon , la France a atteint un taux important de vaccination,  Emmanuel Macron veut se mettre à dos les vaccinés épris de libertés.  Aux partisans des libertés,  le président de la république oppose les devoirs sans laquelle il n'existe pas de libertés selon lui.

A travers cette déclaration,  le futur candidat -président souhaite à la fois exister sur la scène politico-mediatique mais aussi marquer une position constante sur la vaccination lui qui a été durant ces cinq dernières années baptisé sous les vocables du "en même temps ".

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.