Rubrique
Brèves

En Algérie, le président Tebboune fait un geste envers le mouvement protestataire Hirak

Abdelmadjid Tebboune a annoncé la libération de 101 détenus se revendiquant de l’hirak. Dans un communiqué, Tebboune “a décrété une grâce au profit de 30 détenus condamnés définitivement dans des affaires d'attroupement et de trouble à l'ordre public.” Il a également décidé “de prendre des mesures de clémence complémentaires en faveur de 71 jeunes détenus condamnés pour les mêmes actes qui seront relâchés pour rejoindre leurs familles.” C’est la troisième annonce de grâce présidentielle en deux semaines.

Le mois dernier, 300 adhérents et manifestants avaient été emprisonnés, ainsi que des opposants politiques, enfermés juste avant les élections législatives. Le mouvement contestataire Hirak est né le 16 février 2019, contre la candidature à la présidence de Bouteflika pour un cinquième mandat. Tebboune lui a alors succédé, mais le mouvement s’est intensifié ces deux dernières années, en faveur de la démocratie, du renouveau politique, et de la démission de Tebboune. Celui-ci est présent sur la scène politique algérienne depuis 1972, et a été ministre pour la première fois en 1991.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.