Rubrique
Brèves

La journaliste Marina Ovsyannikova assignée à résidence

La Russe de 41 ans a été assignée à résidence cette après-midi par un tribunal russe. Elle encourt jusqu’à 19 ans de prison pour avoir “discrédité” l’armée russe en critiquant la guerre en Ukraine.

10 à 15 ans de prison pour avoir défendu la paix

Non à la guerre. Ne croyez pas la propagande. On vous ment, ici. Les Russes sont contre la guerre”, avait-elle écrit sur une pancarte lors de son apparition le 14 juin sur une chaîne télévisée contrôlée par le Kremlin. Marina Ovsyannikova avait déjà écopé de plusieurs amendes pour ses prises de position contre l’armée russe, qu’elle aurait “discréditée.” Elle a été mise en examen hierpour diffusion de fausses informations” sur l’armée et risque jusqu’à 15 ans de prison pour avoir employé le mot “guerre.” 

Un emprisonnement camouflé

Le 15 juillet dernier, Marina Ovsyannikova avait manifesté devant le Kremlin et qualifié le président Vladimir Poutine “d’assassin” et ses soldats de “fascistes.” Elle a été placée en détention provisoire ce matin et son domicile a été perquisitionné. Aujourd’hui, “la cour du district de Basmanny a accédé à la requête des enquêteurs de prendre une mesure de restriction sous la forme d'une assignation à résidence jusqu'au 9 octobre”, a détaillé le tribunal. 

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.