Rubrique
Brèves

Législatives en Allemagne : après la victoire des sociaux-démocrates, qui sera chancelier ?

C’est une page qui se tourne actuellement en Allemagne. Après 16 ans au pouvoir, Angela Merkel va laisser sa place de chancelière, mais à qui ? Selon les résultats provisoires des élections législatives annoncés par la commission électorale fédérale, le centre-gauche du SPD (Parti social-démocrate) devance l’union conservatrice CDU-CSU en recueillant 25,7% des suffrages. Le parti d’Angela Merkel signe le pire score de son histoire avec 24,1%, c’est la première fois que l’union conservatrice CDU-CSU est en dessous de 30%. Les Verts terminent troisième avec 14,5% des suffrages suivi par le FDP qui obtient un score de 12%.

Avec 206 députés, le SPD est en position de force pour former une coalition et pourrait s’allier avec les Verts (118 députés) et les libéraux du FDP (92 députés). Cette coalition appelée “feu tricolore” outre-Rhin est le scénario le plus probable selon un sondage publié par Yougov dans la nuit de lundi à dimanche. Dans ce même sondage, il est indiqué que 43% des électeurs estiment que Olaf Scholz, leader du SPD, doit devenir le successeur d’Angela Merkel.

Néanmoins, les conservateurs (196 sièges) n'ont pas dit leur dernier mot et peuvent prétendre à la formation d'un gouvernement. Malgré un résultat "décevant", Armin Laschet n’est, en effet, pas disposé à rejoindre les bancs de l’opposition : "Nous ferons tout ce que nous pouvons pour construire un gouvernement dirigé par l’Union" CDU-CSU, a assuré le candidat chrétien-démocrate. Une coalition CDU-CSU, les Verts et le FDP est d'ailleurs à l’étude afin d’atteindre le seuil symbolique des 50% et la majorité au Parlement. Mais ce scénario ne semble pas privilégié par les électeurs. En 2017, la CDU-CSU et le FDP n’étaient pas parvenus à se mettre d’accord pour former un gouvernement.

Si Olaf Scholz semble bien parti pour devenir le nouveau chancelier de l’Allemagne, il devra trouver les bons mots auprès des Verts et du FDP qui ont obtenu des scores honorables. Les Verts ont même gagné 5 points par rapport aux dernières élections, car le parti est très populaire auprès de la jeunesse. Désormais, l'heure est aux négociations, mais l’issue de celles-ci sera forcément historique après les années Merkel. Toutefois, aussi bien le SPD que le centre-droit ont dit viser une conclusion avant Noël. "L’Allemagne prendra la présidence du G7 en 2022", a rappelé Armin Laschet (SPD), et c’est pourquoi un nouveau gouvernement doit "venir très rapidement".

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.