Rubrique
Tout sur tout

Les attentes des étudiants sur le prochain Président

Aides financières, au logement, à la santé ou encore psychologiques, Emmanuel Macron a essayé de soutenir les jeunes comme il le pouvait. Financièrement, la mise en place du Crous est le service qui ressort le plus. Pour amoindrir les dépenses, l’Etat permet aux étudiants de déjeuner et de dîner pour la modique somme d’un euro. Le gouvernement a aussi permis aux personnes, atteignant leur majorité, d’obtenir un pass culture. La possibilité à tous les adolescents, le jour de leurs dix-huit ans, de bénéficier de 300 euros sur des livres, des spectacles, des journaux ou encore même des cours de danse ou de photographie. « Le pass culture était une bonne idée car, étant une personne qui adore lire, j’ai pu en profiter un maximum », explique Morgane Mercier, étudiante en première année en BTS de gestion d’entreprises en alternance. Au niveau du logement, le chef de l’Etat a décidé de geler les loyers des résidences universitaires, normalement revalorisés chaque année, en raison de la crise sanitaire. L’administration a même contribué à la santé des étudiants. Les résidences universitaires des Crous ainsi que les services de santé universitaire ont été équipés de distributeurs de protections hygiéniques gratuites. Sur le point psychologique, des dispositifs de soutien ont été proposés aux étudiants confrontés à une situation de mal-être. Des rencontres avec des professionnels sont disponibles gratuitement.

« Plus de sous »

Les mots qui reviennent le plus souvent à la bouche des jeunes sont « argent » et « liberté ». Beaucoup d’étudiants témoignent, malgré les possibilités financières qu’offre l’Etat, du manque de monnaie dans le portefeuille. « J’aimerais que le prochain président donne plus de sous », déclare Brice Cornelis, étudiant en BTS aménagement paysager. Un avis partagé par Paul Brayer, en licence d’histoire. Ysaline Poirel, en STAPS, nuance en voulant plus de soutien sur le loyer : « J’ai mis beaucoup trop de temps à trouver un appartement qui me plaisait à un prix abordable, ça serait bien que le prochain Président y réfléchisse. » Pour Mathéo Rabeyrin, en licence de médecine, le futur habitant de l’Elysée devrait revoir l’économie entière : « Il faudrait une relance économique ainsi que la révision de certaines lois. »

« Plus de liberté »

La richesse n’est pas le seul problème abordé par les adolescents. Beaucoup insurgent Emmanuel Macron sur la gestion de la pandémie. « Il a totalement négligé les étudiants pendant le confinement », s’exclame Clément Gicquel en STMG. Les estudiantins réclament un Président qui va les laisser profiter de leur jeunesse. Les anciens et actuels terminales se plaignent de Parcoursup et manifestent pour un meilleur système d’entrée aux écoles supérieures : « Il y en a marre de cette merde », proteste Axel Fernandes. Enfin, des bacheliers veulent simplement un candidat qui sache représenter la France comme il se doit : « Je veux juste un Président intelligent, respectueux et anti-raciste », témoigne Maxence Lavoillote, en licence de de physique chimie. En bref, les étudiants veulent être libre, plus d’aides sociales et financières et un intérêt plus fort de la part du prochain habitant de l’Elysée.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.