Rubrique
Actualités

Présidentielle 2022 : qu’est-ce que la théorie de la dinde de Noël ?

Les sujets politique risquent bien d'être au cœur du repas de Noël. La théorie de la dinde de Noël pourrait donc rentrer en jeu.

Le théorème de la dinde de Noël, très prisé par tous les candidats au poste de président de la République, voudrait que la période des fêtes soit un moment décisif de l'élection présidentielle, mais les chercheurs ne sont pas aussi catégorique.

Entre le foie gras et la bûche, un sujet est à éviter : la politique. Très souvent source de désaccord et de vif débat, sûrement plus encore quelques mois avant l’élection présidentielle 2022.

Pendant que les Français s’affairent à finir leurs achats des cadeaux à mettre au pied du sapin, les politiques sont aussi à l'œuvre pour exister dans le débat public et être au cœur des discussions. Les vacances de Noël marquent la fin de la précampagne présidentielle et est aussi une période bien connue des équipes de campagne. Si chaque candidat s’est donné autant de mal pour exister, c’est sans doute qu’ils espèrent tirer le meilleur parti possible de “la théorie de la dinde de Noël”. Bien connu en politique et souvent nuancé par les chercheurs. Cette théorie voudrait que le repas de Noël soit un moment charnière de l'élection présidentielle.

« C'est un mythe »

Un grand nombre de personnes arrêteraient donc leur choix pour le scrutin 4 mois avant l’échéance ? « C'est un mythe, démonte Frédéric Dabi, le directeur général de l'Ifop. Certes, à quelques mois du premier tour, la période des fêtes est un moment important, il y aura des discussions, des débats, mais ce n'est pas là que les choses vont se jouer. » Il rappelle que les électeurs « se décident de plus en plus tard. » D'après une étude de 2017 de son institut, la proportion de votants affirmant avoir « hésité jusqu'au dernier moment » est ainsi passée de 22 % en 2007, à 27 %, dix ans plus tard.

Un quinquennat marquant

« Il y a une certaine dramaturgie pour cette année présidentielle : va-t-on assister à la 3 e défaite de Mélenchon et de Marine Le Pen ? Ou un nouveau "21 avril" ? Quel score fera Éric Zemmour ?”, décrypte Frédéric Dabi. « Les enjeux sont lourds, viscéraux , complète la sémiologue Mariette Darrigrand, ça nous prend aux tripes. Il ne serait pas étonnant que la discussion politique soit vive à table ! » Et ce sera sans doute le cas, à l'issue d'une année et d'un quinquennat si singuliers. Trois sujets ont marqué les Français, jusqu'à diviser les familles : les gilets jaunes, le vaccin et le passe sanitaire et l'émergence de Zemmour dans la présidentielle. « Si le débat politique émerge à la table de Noël, c'est qu'il est vraiment important », conclut l'essayiste Stéphane Rozès.

Antonin Albert

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.