Rubrique
Brèves

Présidentielles au Kenya : le millionnaire William Ruto élu à 50,49%

Certains membres de la Commission électorale indépendante se sont désolidarisés des résultats, qui ont été annoncés hier en journée. Son adversaire Raila Odinga a remporté 48,86% des voix au premier tour.

Une abstention de 65%

Lors de son discours de victoire, le nouveau président s’est voulu rassembleur. “Je travaillerai avec tous les leaders politiques, dans un pays transparent, ouvert et démocratique. Il n’y a pas de place pour la vengeance”, a-t-il asséné, se disant “totalement conscient que le pays soit à un stade où nous avons besoin de tout le monde sur le pont.” Mais l’appel n’a pas eu l’effet attendu sur la population, dont une partie conteste les résultats au même titre que quatre membres de la Commission indépendante. Les quatre membres (sur les sept) avaient déclaré avant l’annonce des résultats se désolidariser, assurant qu’ils “ne pouvaient assumer les résultats” du fait d’un “processus électoral opaque.” Plusieurs manifestations ont éclaté à l’annonce des résultats, notamment à Nairobi, où les partisans de Raila Odinga se sont réunis pour assurer que la paix ne viendra qu’avec leur candidat président. 

Un programme basé sur la lutte contre la pauvreté

Se déclarant candidat du peuple et anti-système, William Ruto a grandi dans la pauvreté avant de connaître le succès financier, n’ayant eu sa première paire de chaussures qu’à l’âge de 15 ans. Il était le vice-président de son prédécesseur Uhuru Kenyatta depuis 2013, mais ce dernier a préféré soutenir la candidature de son opposant. Faisant partie des plus grandes fortunes du pays, William Ruto possède des milliers d’hectares de terrain et plusieurs hôtels sur tout le territoire kényan. En 2016, il avait fait l’objet d’un non-lieu par la Cour Pénale Internationale alors qu’il était accusé de crimes contre l’humanité. Les faits concernaient des tueries perpétrées entre 2007 et 2008 au Kenya, faisant plus de 1 000 morts après la réélection du président Kibaki. Il avait alors soutenu son opposant Raila Odinga et il lui était reproché d’avoir alimenté les violences post-électorales.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.