Rubrique
Point de vue

QUAND LES RÉPUBLICAINS NE SONT PAS TOUJOURS "RÉPUBLICAINS"

Après le revers fracassant de la présidentielle de 2017, les Républicains comptent bien acter la renaissance de la droite avec un retour à l'Elysée au printemps 2022.

Après un congrès ultra médiatique qui a vu la désignation de Valérie Pécresse , première femme à représenter la droite républicaine lors d'une élèction présidentielle , l'engouement et la motivation ne cessent de gagner les troupes. L'espoir renaît. 

Ce congrès a été l'occasion d'afficher l'unité retrouvée au sein du parti même si certaines brebis égarés se sont cas même illustrés ces derniers jours.

Une tache noire risque d'entacher néanmoins l'image du parti. L'excès de zèle pousse souvent certains cadres du parti à ranger aux armoires les coutumes républicaines de base. 

Bien que cela reste un secret de polichinelle , Emmanuel Macron demeure le président de la république jusqu'à l'annonce officielle de sa candidature. A cet effet , il a droit au respect dû à sa fonction. A ce jeu , les républicains restent aux abonnés absents. 

Il y a quelques mois , c'était Xavier Bertrand qui arrivait en retard lors d'une visite du chef de l'Etat à Amiens et qui repartait également avant lui. 

Ce lundi 10 janvier , Eric Ciotti à son tour accompagné de certains élus LR ont décidé de boycotter l'accueil républicain du président de la république en déplacement à Nice.

L'euphorie de la campagne présidentielle doit-elle nous faire perdre nos coutumes républicaines de base ? Et surtout lorsqu'on s'appelle les Républicains?

Aux républicains , Be careful…

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.