Rubrique
Actualités

Rassemblement National et militaires : une histoire d'amour qui dure

L'armée, un terrain conquis pour Marine Le Pen ? En visite à Toulon vendredi 11 février, la candidate du Rassemblement National présentait ses propositions en matière de défense. Au programme, peu de différences avec son programme de 2017 : sortie du haut commandement intégré de l'OTAN, rapprochement avec la Russie, arrêt du soutien de la France à l'accès allemand au Conseil de Sécurité de l'ONU, renégociation du partenariat militaire de Lancaster House avec la Grande-Bretagne, modernisation et renforcement des équipements militaires... Marine Le Pen prône une dissuasion "nationale, et qui le restera". 

"Une entente naturelle"

La formule semble plaire aux militaires. En 2019, déjà, une étude de la Fondation Jean-Jaurès menée dans des communes auxquelles des casernes militaires étaient rattachées montrait qu'au premier tour de l'élection de 2017, la candidate frontiste avait recueilli des scores allant parfois jusqu'à dépasser le double des 21,3% nationaux qui lui avaient permis d'accéder au second tour. Pour Jérôme Fourquet et Sylvain Manterach, auteurs de l'étude, la sympathie des militaires envers l'ex-Front National aurait connu un premier sursaut à partir de 2012, année de la victoire de François Hollande et du début des divisions de la droite. Les attentats de janvier et novembre 2015 auraient ensuite servi de deuxième élément déclencheur, comme en attestent les régionales qui se sont tenues le mois suivant.

Pendant le quinquennat d'Emmanuel Macron, Marine Le Pen a d'ailleurs eu l'occasion de soigner son image auprès de la Grande Muette. En avril 2021, lors de la publication de la controversée "tribune des anciens généraux" dénonçant le "délitement" de la France, Marine Le Pen avait été la seule représentante politique de premier plan à afficher un soutien sans faille. À l'approche du scrutin présidentiel de 2022, la dynamique semble rester intacte : selon une enquête du CEVIPOF publiée en mai 2021, 44% des policiers et militaires seraient prêts à glisser un bulletin RN dans l'urne au premier tour - des chiffres révélateurs, bien qu'ils n'aient pas pris en compte la candidature d'Éric Zemmour.

Du côté du Rassemblement National, l'idylle avec les armées semble tenir de l'évidence. "Franchement, les militaires ne sont pas l'électorat le plus compliqué à comprendre", explique Jean-Philippe Tanguy, membre du bureau national du parti d'extrême  droite. "Notre popularité auprès des militaires peut s'expliquer par trois raisons principales. Premièrement, ils n'ont aucune envie de donner leur vie pour l'OTAN et les intérêts américains. Ensuite, nous sommes les seuls à pointer du doigt le manque de moyens humains et matériels dans l'armée. Par ailleurs, les valeurs de l'armée en tant que force d'intégration nous correspondent. Dans l'armée, des questions personnelles telles que la sexualité ou la religion n'existent pas et n'intéressent personne. À partir de là, l'entente se fait naturellement." 

Une menace Zemmour ?

Mais cette assise au sein des forces armées pourrait-elle être grignotée par la concurrence d'Éric Zemmour ?  En décembre dernier, la visite du polémiste devenu candidat sur une base de l'armée française en Côte d'Ivoire avait fait couler beaucoup d'encre. Le leader de Reconquête! avait diffusé des photos de sa venue, allant à l'encontre des règles édictées par l'Armée pour les candidats souhaitant visiter des terrains militaires, pour préserver la neutralité de l'institution.

Pour une institution historiquement attachée à des valeurs "d'ordre, de service de la nation, [...] de défense du «pré carré national» contre les menaces internes et externes", selon les mots du politologue Pascal Perrineau, pas sûr qu'une telle incartade permette à Éric Zemmour de gagner du terrain sur sa concurrente.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.