Rubrique
Actualités

Record d’abstention aux élections : une commission d'enquête pour invalider les résultats ?

Hier ont eu lieu les élections départementales et régionales, et ont été marquées par un taux d’absention record : 66,1% des Français ne sont pas allés voter, incluant les 5% de vote blanc ou nul. Le parti LR et alliés sont arrivés en tête avec 28,4% des voix, en second le RN avec 19,3% des suffrages, puis le PS et alliés (15,8%), EELV avec 13,2%, et enfin la majorité présidentielle LREM avec 10,6% des suffrages. Pour Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont-Aignan, ces élections pourraient être illégitimes.

Pour l’homme d’extrême gauche, “une démocratie sans électeur n’est pas une démocratie.” Il veut instaurer un “seuil minimum de participation pour qu'une élection soit valide et pour la reconnaissance du vote blanc.” Pour le candidat d’extrême droite, “les résultats n’ont pas de légitimité populaire”, et prône également la reconnaissance du vote blanc. Pour le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, dont le parti LREM est dernier à l’échelle nationale, cette “abstention abyssale est en partie liée à la crise sanitaire.” Pour d’autres c’est une question “d'essoufflement démocratique”, comme le souligne Martial Foucault, directeur du centre de recherches politiques de Sciences Po. “La séquence avec le mouvement des 'gilets jaunes' et le grand débat a montré qu'on était arrivé à la fin d'un cycle de démocratie électoral, avec ce modèle qui considère que les électeurs s'expriment uniquement par les urnes. Ce modèle ne peut plus suffire à faire vivre la démocratie.


De plus, des dysfonctionnements ont perturbé les élections d’hier, notamment avec des bureaux de vote fermés à Marseille du fait d’un manque de personnel. D’autres bureaux manquaient de bulletins, si bien qu’on ne pouvait voter pour certains partis, à l’instar de la liste de gauche à Cousolre, dans le nord du pays. Des bureaux de vote ont également été vandalisés et le vote ne pouvait y être tenu, tel fut le cas dans la commune de Gosier, en Guadeloupe. Face à ces problèmes logistiques et une abstention jamais vue en France, Jean-Luc Mélenchon a réclamé une commission d’enquête parlementaire, afin de se pencher sur la légitimité du scrutin. Il compte également “déposer une proposition de loi pour un seuil minimum de participation pour qu’une élection soit valide.”

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.