Rubrique
Analyse

Un nouveau conflit entre les Etats-Unis et l'Iran ?

Alors qu'un nouveau conflit pourrait avoir lieu prochainement entre les Etats-Unis et l'Iran, il est important de remonter aux origines de la crise américano-iranienne en 2018 afin de comprendre ce qu'il se joue aujourd'hui avec Israël, alors qu'Emmanuel Macron, président français, est en visite en officielle à la Maison Blanche. Le 8 mai 2018, les Etats-Unis retirent les Accords de Viennes afin de limiter le programme nucléaire iranien. Trump* affirmait que : "cet accord désastreux a donné à ce régime, et c'est un régime terroriste, plusieurs milliards de dollars, dont une partie en cash". En août 2018, les USA appliquent des sanctions économiques afin de rétablir l'embargo supprimé par un accord en 2015. Plusieurs secteurs iraniens sont touchés dont le secteur financier et surtout le secteur pétrolier. Depuis, les tenions entre les deux pays sont tendues. De plus, en juillet 2019, les USA abattent un drone iranien "trop proche" d'un navire américain dans le détroit d'Ormuz. De septembre 2019 à Novembre 2019, une crise pétrolière apparaît. Deux structures pétrolières sont détruites en Arabie Saoudite, alliée des USA. Trump accuse l'Iran. Turki Al-Maliki, porte parole militaire disait : "l'attaque a été lancé depuis le nord et a été incontestablement parrainée par l'Iran". L'armée israélienne a annoncé qu'elle allait organiser une série d'exercices aériens conjoints avec l'armée américaine, et simuler des frappes contre l'Iran et ses alliés régionaux. Tsahal a indiqué dans un communiqué que les exercices, qui se dérouleront au-dessus d'Israël et de la mer Méditerranée, débuteront mardi. "Des avions de chasse et des avions de ravitaillement de l'armée de l'air israélienne et de l'armée de l'air américaine participeront à l'exercice et simuleront un certain nombre de scénarios face à des menaces régionales", indique le communiqué. Cet exercice a été décidé lors du voyage du chef d’état-major de Tsahal Aviv Kochavi aux États-Unis la semaine dernière. Il y a déclaré aux responsables militaires américains que les deux pays devaient accélérer leur collaboration militaire en vue d’une éventuelle offensive contre l’Iran. Compte tenu de l'incertitude croissante concernant le retour de l'Iran à l'accord sur le nucléaire, Tsahal a intensifié ces deux dernières années sa préparation à une réponse militaire crédible contre les sites nucléaires de iraniens. De plus, le guide suprime accuse les USA et Israël d'être responsables des manifestations en Iran. La situation reste donc extrêmement tendue.

Donald Trump* : ancien président des Etats-Unis

Pour suivre les publications :

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.