Rubrique
Actualités

Polio : l’état d’urgence décrété aux États-Unis.

Kathy Hochul, la gouverneure de New-York, a décrété l’état d’urgence pour tenter de ralentir la progression de la polio. Le virus a été détecté dans les eaux d’égouts et il continue de se propager.

La poliomyélite ou polio, en abrégé, est une maladie très contagieuse provoquée par un virus, le poliovirus. La transmission se fait principalement par voie oro-fécale, par de l’eau souillée et non traitée, de la nourriture contaminée et par contact avec des personnes infectées. Il s’attaque au système nerveux et peut entraîner, en quelques heures, des paralysies motrices. 

En juillet, des échantillons d’eaux usées ont été prélevés dans l’État de New-York. Les analyses ont révélé la présence du virus de la polio. C’est dans la ville même de New York que les traces de ce virus seront détectées à la mi-août. Depuis, d’autres quartiers sont aussi concernés par la propagation de la poliomyélite. Les autorités sanitaires ont, par ailleurs, rapporté le cas d'un jeune homme de 20 ans, le premier infecté, résidant dans le comté de Rockland. Le malade, non-vacciné, souffre aujourd’hui d’une paralysie partielle. Du jamais vu aux États-Unis depuis près d’une décennie, comme le rapporte la chaîne CNBC.

En proclamant l’état d’urgence, la gouverneure espère ainsi ralentir la circulation de cette maladie. Davantage de professionnels de santé, comme les pharmaciens, les sages-femmes, seront ainsi mobilisés et amenés à vacciner la population. Alors qu’il n’existe aucun traitement curatif, la sensibilisation du public à la vaccination reste primordiale. Avec un taux de vaccination insuffisant (environ 79 %), la commissaire d’État à la santé, le docteur Mary Bassett, exhorte les New-Yorkais à ne prendre aucun risque et mettre à jour leur statut vaccinal. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), « une infection sur 200 entraîne une paralysie irréversible » et « 5 à 10 % des personnes atteintes de poliomyélite paralytique décèdent des suites d’une paralysie des muscles respiratoires ».

De nombreux cas sont signalés dans le monde, notamment dans la région de Jérusalem où 9 enfants ont été déclarés positifs depuis mars 2022. Des traces du virus seront ensuite détectées à Londres, dans huit arrondissements principalement, et l’inquiétude ne tarde pas à se faire ressentir. Les autorités locales tentent à leur tour de prévenir toute contamination en renforçant la vaccination. Ainsi, le gouvernement britannique va proposer à tous les enfants âgés de 1 et 9 ans un rappel vaccinal contre la polio. 

Le virus avait pourtant été éradiqué dans la plupart des pays du globe, à l’exception du Pakistan et de l’Afghanistan, où des cas étaient toujours dénombrés jusqu’en 2021. En août 2020, l’OMS a même annoncé la disparition de la maladie du continent africain. En France, le dernier cas de poliomyélite remonte à 1995, selon la Haute autorité de santé (HAS).

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.