Rubrique
Actualités

Qatar : le virus du chameau plane sur la coupe du monde

La vingt-deuxième édition de la coupe du monde approche à grands pas. Côté terrain, l'équipe qatarie a mis toutes les chances de son côté avec une préparation dans leur complexe dernière génération, l'Aspire Academy.  En coulisses, le pays du golfe est confronté à des polémiques en cascade. De la plus loufoque, les travailleurs se font passer pour des supporters , à la plus controversée; les soupçons de corruption pour l'attribution du Mondial. L'atmosphère autour de cet évènement planétaire est pour le moins floue, d'autant plus qu'une menace plane sur la compétition. Une menace invisible, le virus du chameau.

Le virus du chameau se traduit par un syndrome respiratoire qui sévit principalement au Moyen-Orient.  En 2012, l'Arabie Saoudite a été le premier État a connaître des cas de ce coronavirus. La transmission étant il est vrai moins rapide, cela n'a empêché le Mers-Cov  (Middle East  Respiratory Syndrome Coronavirus) d'atterrir au Qatar. Les populations nomades ayant un contact très étroit avec leurs chameaux, la contamination est difficilement évitable.

 

Des symptômes respiratoires très divers

 Les symptômes observés par l'OMS peuvent aller de la toux, à la fièvre en passant par une insuffisance rénale. À noter des symptômes de gastro-entérite.

Des solutions existent

Avoir une très bonne hygiène, respecter les distanciations sociales et éviter les aliments crus permettront de profiter au mieux de la coupe du monde dans l'attente d'un vaccin.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.