Rubrique
Brèves

La Russie quitte la Station Spatiale Internationale

C’est officiel : l’agence spatiale russe Roscosmos a annoncé aujourd’hui que la Russie ne renouvellera pas ses missions dans l’ISS à partir de 2024.

La guerre en Ukraine, fruit de la discorde dans l’espace

La Station Spatiale Internationale avait jusque-là réussi à échapper aux conflits terrestres au niveau de sa coopération internationale. Les conséquences de l’invasion russe n’épargnent plus l’ISS à présent, comme déclaré par le président de Roscosmos Iouri Borissov. “Nous allons sans doute remplir toutes nos obligations à l’égard de nos partenaires de l’ISS, mais la décision de quitter cette station après 2024 a été prise” a-t-il confirmé lors d’une allocution télévisée. “Je pense que d’ici là, nous commencerons à créer la station orbitale russe, la principale priorité du programme spatial national. L’avenir des vols habités russes doit se baser avant tout sur un programme scientifique systémique et équilibré pour que chaque vol nous enrichisse en connaissances dans le domaine spatial.” Une coopération avec la Chine pour la création d’une station lunaire est également envisagée.

La Russie, premier fournisseur de carburant pour l’ISS

Après avoir perdu le monopole des lancements avec les fusées Soyouz au profit d’Elon Musk et SpaceX, la Russie envisageait déjà son retrait de l’ISS. Conséquence majeure, l’approvisionnement en carburant de la Station Spatiale. L’ancien patron critiqué de Roscosmos, Dmitri Rogozine, avait déjà menacé les Etats-Unis de se retirer de l’ISS. “Si vous bloquez la coopération avec nous, qui sauvera l’ISS d’une désorbitation incontrôlée et d’une chute sur les Etats-Unis ou l’Europe ?” avait-il lancé sur Twitter quelques semaines auparavant. “Il y a aussi la possibilité qu’une structure de 500 tonnes tombe sur l’Inde et la Chine. Voulez-vous les menacer d’une telle perspective ? L’ISS ne survole pas la Russie, donc tous les risques vous incombent. Êtes-vous prêts à les assumer ?” Il avait été démis de ses fonctions à la mi-juillet sans sommation par le Kremlin. Dans tous les cas, l’ISS doit achever sa mission en juin 2030 au plus tard et se disloquera au-dessus de l’océan Pacifique en 2031. Une autre Station sera construite et mise en orbite autour de la Lune au terme de la mission de l’ISS.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.