Rubrique
Actualités

NASA : une réussite totale pour la mission DART.

Double Asteroid Redirection Test, désignée par son acronyme DART, est une mission de la NASA, l’agence spatiale américaine. L’objectif est de dévier la trajectoire d’un astéroïde dans l’espace. C’est une mission unique aux enjeux historiques qui définira la stratégie de notre défense planétaire. 

Une fusée Falcon 9 de SpaceX a mis sur orbite la sonde DART, le 24 novembre 2021. Sa cible, située à 11 millions de km, est l’astéroïde Dimorphos qui file dans l’espace à la vitesse de 6,6 km par seconde. Dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 septembre 2022, la sonde DART a percuté de plein fouet cet astéroïde. L’objectif principal était de prouver qu’un impacteur, en s’écrasant à sa surface, peut en modifier la trajectoire.

La sonde DART en route vers l’astéroïde Dimorphos. (Image : NASA)

Dimorphos, la cible idéale pour DART, mesure environ 160 mètres de large. Il est en orbite autour d’un astéroïde beaucoup plus volumineux, baptisé Didymos. Bien que l’ensemble ne présente aucun risque pour notre planète, il présente de nombreux intérêts pour les scientifiques. Ce sont des astéroïdes dits géocroiseurs, c’est-à-dire qu’ils croisent à un moment donné l’orbite de la Terre. De ce fait, leur observation en est facilitée du fait de leur relative proximité avec notre planète. Ainsi, avec les télescopes terrestres, il sera possible de repérer le changement de trajectoire après l’impact.

Bill Nelson, l’administrateur de la NASA, a confirmé hier soir que le test était un succès total. Une première historique ! L’impacteur a parfaitement rempli sa mission : la trajectoire initiale de l’astéroïde a été modifiée. Les informations obtenues à partir des télescopes au sol se trouvant au Chili, en Afrique du Sud et aux États-Unis, ont démontré que la période de rotation de l’astéroïde cible était relativement réduite. Un résultat bien au-delà de ce que la NASA pouvait imaginer !

Description de la mission DART de la NASA. (Image : AFP)

Rapidement après la mission, les premières images ont montré un vaste nuage de poussière autour de Dimorphos, s’étendant sur des milliers de kilomètres. Puis les télescopes spatiaux, Hubble et James Webb, ont à leur tour révélé des images détaillées de l’impact, en confirmant notamment la présence de matière éjectée à la suite de l’impact.

La longue traînée des débris éjectés de l’astéroïde suite à l’impact. (Image : NASA)

Près de 30 000 objets dans les environs proches de la Terre sont recensés par la NASA. Aucun d’eux n’est connu à ce jour comme étant une menace pour notre planète. Toutefois, les géocroiseurs de petite taille, équivalente à Dimorphos, sont encore insuffisamment répertoriés, 40 % d’entre eux seraient catalogués, leur impact sur Terre n’en serait pas moins dévastateur !

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.